La stratification sociale et la classification de la population

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1469 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Chapitre 6 : La stratification sociale et la classification de la population.

Introduction :

Les sociétés occidentales, contemporaines sont caractérisées par une égalité de droit devant la loi, mais pour autant les sociétés reste différenciées, structurées par des distinctions (Privilégié – Démuni ; France d’en haut – France d’en bas). L’objectif est d’étudier certaines analyses de lastratification sociale (Elaborée courant 19iem et 20iem siècle). Ces analyses rendent compte d’une certaine organisation de la société, mais est-ce que ce qui a été mis en place au paravent est encore valable maintenant ?
La nomenclature des Profession et Catégorie Socioprofessionnel propose une classification des français, c’est un instrument riche mais qui a des limites.
Il existe différentsgroupes sociaux. Chaque sociétés se compose d’une multitude de ces groupes avec des caractéristiques différentes et que sont plus ou moins inégaux. Il existe différents critère pour distinguer ces groupes sociaux (Critères biologiques, socio-économique, profession exercées, revenu, instruction, opinion politique, pouvoir détenu..). Des caractéristiques communes ne suffisent pas à fonder un groupe,par contre de ces point communs peuvent résulter des intérêts communs qui peuvent conduire à une création de groupe social.
Chaque société construit des distinctions entre les individus. Ces différences contribue à la construction d’une hiérarchie entre les groupes sociaux selon qu’ils disposent ou non des critères les plus valorisé par la société.

Deux modèles de stratification social :Les castres et les ordres :

La mobilité social est impossible dans les castres et très difficile dans les ordres. Le plus important dans la vie c’est accéder à la position sociale qui nous revient grâce au mérite et non aux privilèges.
Castres en Inde : Système héréditaire, on « est » mais on ne « devient » pas. Les groupes y sont délimités et hiérarchisé. A chaque caste est attribué desrites, traditions et droits spécifique (ex : En fonction de la caste d’origine, le choix de profession est déterminé, il y a un degré de pureté religieuse différente). Il y a 4 grandes castres (1. Prêtres et personnes lettrées ; 2. Guerriers et princes ; 3. Commerçant ; 4. Travailleurs manuel et paysans ; 5. Hors castres, intouchable). Le système de castres en Inde n’existe plus officiellement maiscontinu de structurer la société indienne.
Les ordres : Caractérise la société d’ancien régime. Société où la stratification sociale repose sur des critères d’honneur, de dignité, de prestige. Droit à des ascensions social selon le mérite. (1. Noblesse/Clergé ; 2. Tiers état). Société moins rigide que celle des castres car l’hérédité ne s’applique que pour la noblesse. Sans naitre noble, onpouvait le devenir.

Les classes sociales :

Définition Marxiste des classes sociales : MARX (1818-1883), vécu pendant l’essor de l’industrie. Il s’est intéressé au grand changement que cela a eu sur la société. « L’histoire de toute société jusqu’à nos jours est l’histoire de la lutte des classes. » (Le manifeste du partie communiste 1848 -> Avec ENGELS).
Selon Marx les critères permettantde définir une classe social sont : 1. Avoir une conscience de classe (Classe pour soi) ; 2. Etre en lutte pour le pouvoir ; 3. Etre propriétaire des moyens de production, place dans le processus de production (Classe en soi). On peut parler d’un lien d’interdépendance entre bourgeois et prolétaire car ses classes ne peuvent pas exister l’une sans l’autre. Et ce n’est pas la lutte que se renforcela conscience de classe et le fait qu’il faut défendre ses intérêts.
La lutte des classes : Dans la vision de Marx, la société se caractérise par des classes social ayant des intérêts divergent qui vont chercher à modifier les rapports existant afin d’améliorer leurs situation personnelle. La société évolue de façon permanente, c’est se qui résulte de la lutte des classes. D’ancienne classe...
tracking img