La symphonie pastorale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4479 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Biographie de l'auteur

André Gide naquit le 22 novembre 1869, 19 rue de Médicis à Paris. Son père, Paul Gide, brillant professeur à la faculté de droit de Paris, est issu d'une famille protestante du Gard ; sa mère, Juliette Rondeaux, de magistrats normands aisés et catholiques. L'enfant fut surprotégé par une mère austère et puritaine. Il vécut une enfance maladive, inquiète, pendant laquelleil cultiva, peut-être même autant qu'il les subissait, de nombreuses de fréquentes crises nerveuses qui lui valurent de nombreuses cures. Sa scolarité, assurée essentiellement par des précepteurs particuliers, fut irrégulière. En 1877 et 1882, il fit deux brefs séjours à l'Ecole alsacienne, entrecoupés par des cures thermales. L'enfant, fragile et doué, ne supporta pas le milieu scolaire.
En1880, il a le chagrin de perdre son père, cultivé et tolérant, qu'il admire. Désormais, il va vivre dans un univers exclusivement féminin composé de sa mère, proche et protectrice, d'Anna Shackleton, l'ancienne gouvernante de celle-ci, de ses tantes et de ses cousines.
C'est après avoir obtenu son baccalauréat de justesse en 1888, au lycée Henry-IV où il sympathisa avec Léon Blum, qu'il décidad'embrasser une carrière littéraire tout en s'inscrivant, pour plaire à sa mère, à la Sorbonne, facilitée par sa fortune personnelle.
Très tôt, Gide fréquenta des cercles littéraires, en particulier celui des symbolistes. Tous les mardis, Stéphane Mallarmé recevait la foule des jeunes talents, peintres, poètes, écrivains de la nouvelle génération comme dont Gide faisait parti. Dès 1891, il publiaalors, à compte d'auteur, sa première œuvre intitulée Les Cahiers d'André Walter, roman d'inspiration autobiographique. Il fit alors son entrée dans les milieux littéraires de l'époque, rencontra Maurice Barrès, Stéphane Mallarmé, Paul Valéry, et surtout l'écrivain et dandy irlandais, Oscar Wilde, dont l'influence fut déterminante sue lui.
C'est en 1893 que, parti en Tunisie avec son ami lepeintre Paul-Albert Laurens pour soigner un début de tuberculose, il parvint à rompre partiellement avec les principes puritains de sa jeunesse ; il découvrit par la même occasion une homosexualité qui devait le torturer durant de longues années. Le 31 mai 1895, de retour d'un voyage en Afrique effectué avec Oscar Wilde, il perdit sa mère. Peu de temps après, il épousa sa cousine, Madeleine Rondeaux,qu'il aimait depuis l'enfance, mais avec qui, de son propre aveu, il n'eut jamais de relations sexuelles. Après avoir publié Paludes (1895), satire des milieux symbolistes de la capitale, Gide se lança dans la rédaction d'ouvrages où il exalte sa liberté retrouvée, loin des entraves du conformisme social, qu'il soit moral ou esthétique : Les Nourritures terrestres (1897), Le Prométhée mal enchaîné(1899) et L'Immoraliste (1902) reprennent la même affirmation de la valeur de l'individu et prônent la recherche du plaisir tout en montrant ses limites. La publication de Les Nourritures terrestres lui valut de nombreux disciples, mais le premier de ses livres qui atteignit un large public fut La Porte étroite (1909), récit inspiré d'un amour de jeunesse où il dénonce les risques du mysticisme.En 1909 également, André Gide, désormais reconnu, fonda avec certains de ses amis (parmi lesquels Jacques Copeau et Jean Schlumberger) une revue qui devait être appelée à un bel avenir, la Nouvelle Revue Française, qui donna naissance aux éditions Gallimard.
En 1914, Gide publia Les Caves du Vatican, récit qui peut être considéré comme l'expression la plus poussée de la liberté gidienne quifascina tant les surréalistes, quelques années plus tard. Après la guerre, et pour la première fois de sa vie, Gide parvint à nouer une relation homosexuelle durable, avec le jeune cinéaste Marc Allégret. Alors qu'il effectuait un voyage en Angleterre avec ce dernier, sa femme, Madeleine, brûla toutes ses lettres, geste vécu par Gide comme une véritable amputation. Les années 1920 furent pour Gide...
tracking img