La tabac

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1201 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
I/ Le tabac

Le tabac est une plante de la famille des Solanacées originaire d’Amérique, haute et à larges feuilles.

Le tabac a été introduit en France au XVI ème siècle par Christophe Colomb et fut d’abord utilisé comme remède en médecine ou comme décoration. Plus tard, on se mit à préparer ces feuilles pour être prisées, chiquées ou fumées, cependant, le tabac était réservé à labourgeoisie.
Après la seconde Guerre Mondiale, de nombreuses entreprises américaines se mirent à importer le tabac dans le Monde, le tabac s’est ainsi « démocratisé ». On ne comprit qu’en 1960, que le tabac présentait des effets nocifs pour la santé.

Aujourd’hui, un tiers de la population fume en France. Près de la totalité des fumeurs sont dépendants du tabac. Cette dépendance est en partie créée parla présence de nicotine dans la cigarette.

Plus de 4000 substances différentes ont pu être identifiées dans la fumée du tabac, dont des cancérigènes majeurs et des irritants.
Toutes ces substances ont de nombreux effets néfastes sur l’appareil respiratoire, dont nous traiterons en détail dans la 3ème partie de cet exposé.

- La consommation d’une seule cigarette, équivaut à 5min30 de vieen moins
- Un paquet de cigarettes par jour c’est comme boire une tasse de goudron par an
- Chaque jour dans le monde, 20 milliards de cigarettes sont fumées.

II / L’appareil respiratoire

L'appareil respiratoire a pour rôle de fournir de l'oxygène au sang et d'expulser du corps du dioxyde de carbone.

Les organes respiratoires partent du nez pour se séparer des autres au niveaudu pharynx et devenir les voies respiratoires, composées du larynx, de la trachée et des bronches.

Les bronches souches sont au nombre de deux et partent de l'extrémité inférieure de la trachée pour pénétrer dans les poumons. Elles se ramifient ensuite en une quinzaine de bronchioles pour arriver enfin aux alvéoles qui sont entourées de vaisseaux sanguins, les capillaires. Ces alvéolesprésentent une très grande surface d’échange, par comparaison, elles correspondraient, étalées, à la taille d’un terrain de football.

Le diaphragme, muscle large et fin, situé sous les poumons, assure la contraction et l'expansion de la cage thoracique permettant la respiration. Sans le diaphragme et la cage thoracique, le poumon ne pourrait pas bouger.

Les poumons sont divisés en deux moitiés, droiteet gauche. Le poumon droit est plus volumineux que le gauche qui dispose d'un emplacement pour le cœur.
Les poumons d'un adulte peuvent contenir environ trois litres d'air.

Cet ensemble est souvent appelé "arbre bronchique", du fait de sa ressemblance aux branches et aux feuilles d'un arbre.

III/ Les principaux effets du tabac sur l’appareil respiratoire

Les Mécanismes d’action de lafumée du tabac :

Il existe trois sortes de propagation du tabac dans le corps :

- Par effet thermique (850°)
- Par action directe par dépôt des constituants toxiques sur le nez, la bouche, la gorge, l’appareil respiratoire
- Par passage sanguin à travers les alvéolocapillaires, c’est-à-dire que les substances contenues dans la fumée passent dans le sang grâce aux alvéoles et sontdonc répandues dans tous le corps.

Bronchite chronique ou Emphysème

Comment s'explique-t-elle?

L’irritation des bronches par le tabac entraîne une inflammation.

L’inflammation se traduit par :

- Un afflux de globules blancs et d’œdème qui épaississent la paroi des bronches.

- Une production excessive de mucus par les glandes bronchiques.

La fumée de tabac paralyse et détruitles cils vibratiles, recouvrant la paroi des bronches. La sécrétion de mucus permet normalement de piéger les impuretés respirées, donc celles de la cigarette. Or, comme la sécrétion de mucus est plus importante, le mucus s’évacue mal et encombre le conduit bronchique. Ceci facilite alors l’infection des bronches.

Avec les années, les conduits bronchiques à parois épaisses et très altérées...
tracking img