La technique aurait-t-elle perdu l'homme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3629 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
La technique a-t-elle perdu l’homme ?

Dans toutes nos activités de la vie quotidienne, l'empreinte de la technique est bien là, et elle est comme indélébile ; nos machines que nous utlisions pour cuisiner, pour notre hygiéne ou pour nos divertissements ne sont que d'anciens procédés techniques retravaillés d'une facon moderne. Mais ce n'est pas seulement un constat actuel, la technique a desorigines bien plus anciennes et les nombreuses fouilles archéologiques nous le montrent bien, en mettant à jour des techniques remontant aussi loin qu'aux premiers pas de l'homme sur terre. La technique est donc presque une constante de l'histoire humaine, elle est presque toujours-déjà là. Il y aurait donc comme une permanence de la technique qui ferait que l'homme a presque toujours vécu en saprésence et c'est sans doute parcequ'elle apportait des moyens de se sortir de situations précaires et d'améliorer sans cesse sa condition de vie ; en choissiant les matériaux les plus adaptés à l'action, l'homme a pu se sauver de sa condition originelle et progresser à une vitesse sans cesse croissante. Seulement voilà, cette vitesse n'est elle pas plutôt une course ? Il semble en effet que latechnique, dans sa course effrénée, aurait pu dépasser l'homme et gagner du terrain. On remarque donc que, d'un côté la technique, est un progrés, un pouvoir de l'homme sur la matière qui a consacré son évolution mais, paradoxalement, ce même progrés semble avoir un effet néfaste sur la vie humaine en tant qu'il aurait dépassé l'homme, qui n'en est plus maître.
Alors, la technique-a-t-elleperdu l'homme ?

I/ L'homme sauvé par la technique ; la maîtrise de la matière.

* On ne cesse de louer chaque jour les progrés que l'homme fait dans tous les domaines, par sa maîtrise effective de la technique et c'est pourquoi on voit mal pourquoi elle aurait perdu l'homme ou l'aurait devancé ; il semble plutôt plus que jamais la maîtriser. Par sa maîtrise de la matiére et par unecollaborat° de l'intelligence et du corps, l'homme a même su maîtriser la nature : il suffit de voir les barrages qui canalisent les courants, les digues pour éviter les innondations etc ... C'est ce qui sauve l'homme des aléas de la nature.

* En effet, la technique aurait en quelque sorte sauvé l'homme et on le voit déjà aux sources de notre culture, dans La Bible : l'homme est d'abord un êtrequasi-divin qui doit régner sur l'univers mais, seulement, sa soif de connaissance va l'entraîner dans le tout premier peché : voler le fruit interdit de la connaissance. En guise de punition, Dieu les chasse du paradis originel, mettant ainsi fin à l'abondance sans effort et forçant l'homme à travailler pour subsister à ses besoins. Partant de là, on peut donc dire que la technique a vraiment sauvél'homme puisque, le travail étant étymologiquement une torture (et présenté comme tel dans la Bible : " C'est dans la peine que tu t'en nourriras [le sol] tous les jours de ta vie, il fera germer pour toi l'épine et le chardon et tu mangeras l'herbe des champs"), c'est par la fabrique d'outils et la maîtrise de la technique que l'homme à pu survivre => victoire de l'homme sur les famines. L'hommesemble donc bien depuis le début de notre histoire être un "technicien".

* C'est vrai si l'on remonte dans l'histoire : la préhistoire a vu les hommes se munir peu à peu d'outils et créer ce qui restera comme un socle dans nos sociétés ; des formes primitives d'agriculture, de chasse ou encore de logement. Il semble donc bien que l'homme ait assez vite compris l'usage qu'il pouvait faire de latechnique et l'a maîtrisée, loin de se perdre par elle.

* Puis, toute l'histoire semble vérifier cela ; les techniques ne cessent de s'améliorer et les hommes ne cessent de la maîtriser (donc, homme pas perdu) que l'on pense aux pyramides des Egyptiens ou aux cathédrales du Moyen-Age, qui associent le travail de l'artisan et de l'artiste (sculpture aussi, on pense même qu'elles ont été...
tracking img