La tempete par bernardin de saint pierre

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (365 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La Explication 3: Bernardin de Saint Pierre, Paul et Virginie

Roman : original dans sa structure – rapporté par deux narrateurs différents
pré-romantique
Personnages sentiment de révolutionspassionnés
Cadre dépaysant
Fin tragique

L’encontre des idées sociales et morales
opp. Nature /société corrompues et corruptrice
Ile : sorte d’utopie – efface inégalités de naissance, sociales.
Leroman repose sur le principe de la dualité
2 familles (diff. à l’origine mais réunit sur lile) 2 enfants (prédestinés a s’aimer) 2 univers (ile : bien / europe:mal) La fin s’achève sur cetteimpossibilité de faire coexister les 2 mondes.

Fin – horrible tempête préfigure la victoire du ''mal''. Virginie revient d’Europe après un séjour malheureux passé sur le vieux continent. Fait réel :naufrage du Sain Géran
Episode chargé de symbole Le bateau sombre a qq pas de l’ile (de France) sous les yeux de Paul
> Disparition de tout espoir, de tout rêve de bonheur.
S’inspire de événements vécupar l’auteur même. Ressemble a une marine. Description minutieuse Rivage (hbts ile); Mer dans son ensemble; Horizon; Conséquence de cette tempête sur le vaisseau

I – Violence extraordinaire desévénements
A- Mouvement de la description
Accumulation des verbes de mouvement
B- Eléments eux même
1. Le vent
2. La mer

II- Caractère pictural de la scene
A- aspect pictural
Arrêt dans letemps
Emploi des temps
1. Perspective (réseau de ligne)
a. horizontales
b. verticales
c. oblique
2. Jeu sur les tonalités
a. blanc et noir
b. lueur
c. sombre clair / clair sombre
B- Jeu despoints de vue
C- plasticité de la description
Focalisation interne
- inquiétant - violence
1. Nombre projection
2. Paysage s’ouvre d’angoisse
3. sonorité
- souffrance – impuissance
Descriptionde la violence et celle du paysage participe a créer une vision de fin du monde.
/ Présence humaine / Lhomme na pas sa place
• Tradition antique : épique (mer = monstre marin – mugit rugit .. )...
tracking img