La theorie du jeu

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (925 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La question du jeu a longtemps été ignoré par les philosophes car il était considéré comme une activité puérile et futile : un divertissement. Le jeu n’est pas considéré comme une activité sérieuseet donc n’intéresse pas le philosophe.
Au XVIIIe siècle, D’après ROUSSEAU le jeu peut procurer du plaisir mais il doit être utile : par exemple dans l’éducation des enfants. Il donne alors une valeurphilosophique au jeu.
D’après le livre de Colas DUFLO (le jeu de PASCAL à SCHILLER), c’est KANT qui a inventé le thème du jeu en philosophie.
Pourquoi l’homme joue t il ? Est ce un moyen pour lui decommuniquer avec les autres hommes et ainsi de faire partie de l’humanité ?
Nous allons essayer de répondre à ces questions en faisant une analyse de texte dans une première partie et en dégageantl’intérêt philosophique du texte dans une seconde partie.

Dans la première partie du texte l’auteur nous indique que pour l’analyse du comportement humain : « l’homme pour lui seul, ne joue pas ».Pourquoi Kant dit il cela ? Même quand il joue au solitaire ou au bilboquet (qui sont pourtant des jeux solitaires), pour l’homme seul ces moments ne sont pas des jeux. Il fait tout cela uniquement dansle but de montrer son habileté aux autres hommes. Le jeu devient jeu uniquement en présence d’autres hommes. Le terme sérieux nous précise que nous ne sommes pas dans le domaine du divertissementmais bien dans un enjeu pour l’homme.
La comparaison avec les efforts fournis pour le « beau » confirme la thèse que le jeu comme le beau n’a d’importance qu’à travers les autres. Car ce sont les autreshommes qui donneront une valeur au beau, ce sont les autres qui le feront exister.
KANT renforce l’hypothèse que même seul avec des animaux, l’homme joue comme avec des humains avec les mêmesrelations : sympathie, confiance, respect et domination.C’est à dire qu’un homme abandonné sur une île déserte, recrée un semblant de société humaine, parce qu’il en a besoin et qu’il doit se donner...
tracking img