La tirade de don juan

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1209 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La tirade de DJ.

Introduction: la tirade de DJ intervient dans la scène 2 de la pièce éponyme Don Juan ou le festin de Pierre, présentée en 1665 pour la première fois. Il s’agit de la première apparition du héros sur scène. Sg a déjà évoqué son maître mais la scène d’exposition se prolonge ici avec l’autoportrait que DJ brosse dans cette tirade, en réponse à une critique formulée par sonvalet Sg : « je vous trouve fort vilain d’aimer de tous côtés comme vous faites ». En effet DJ ne respecte pas les liens du mariage et la promesse de fidélité faite à Done Elvire qu’il s’apprête à quitter après l’avoir séduite. La réponse de DJ, très développée, aux reproches de Sg va permettre au spectateur d’appréhender la caractérisation morale du personnage : DJ fait l’éloge de l’inconstance,de l’infidélité et se présente comme un libertin, pour qui le mariage et la fidélité sont portés par les images négatives de l’entrave et de l’immobilité ; DJ ne conçoit le plaisir que dans le changement et explique combien, plus que la possession de la femme convoitée, c’est la conquête qui l’intéresse et le motive, conquête qu’il conçoit d’ailleurs sur le mode militaire. Dj est instable et lerevendique haut et fort dans cette tirade, et cette instabilité est le premier signe d’un impossible satisfaction de ce libertin qui se condamne ainsi déjà lui-même.

L’impossibilité d’être fidèle et stable, le besoin permanent du changement caractérisent tout d’abord DJ
Le ton de DJ est véhément pour dénoncer d’abord les liens du mariage : il utilise une question rhétorique et le procédé de larépétition dans une phrase construite en trois parties sur un rythme croissant ternaire pour mieux souligner le scandale moral que représente à ses yeux l’institution du mariage, connoté de façon négative par la notion d’entrave : «  Quoi ? Tu veux qu’on se lie à demeurer (…), qu’on renonce au monde (…) et qu’on n’ait plus d’yeux pour personne ?
Ensuite il utilise l’ironie pour dénoncer uneconception qu’il juge archaïque de l’honneur et du champ lexical de l’enfermement on passe à l’évocation de la mort : «  La belle chose de vouloir se piquer d’un faux honneur d’être fidèle, de s’ensevelir pour toujours (…) d’être mort à toutes les autres beautés… »

Dj revendique clairement une position morale de libertin lorsqu’il évoque le statut de la femme et rejette une morale fondée sur lafidélité et la stabilité : «  non, non « »; il avait utilisé l’ironie pour dénoncer les biens- pensants pour qui la fidélité est une question d’honneur, il utilise un vocabulaire plus fort encore dans une assertion au présent de vérité générale : « la constance n’est bonne que pour des ridicules ».

L’éloge du plaisir intervient dans la tirade et permet d’appréhender plus clairement ce qu’unlibertin de moeurs revendique ; la femme est un objet de plaisir pour l’homme et les plaisirs de l’amour sont un droit: « toutes les belles ont droit de nous charmer »(…) »les justes prétentions qu’elles ont toutes sur notre cœur ». Dans cette partie de la tirade DJ ne parle pas seulement en son nom, il utilise le pronom nous pour généraliser son propos.

Ensuite son discours se concentre sur lui età nous se substitue un je qui explique le plaisir qu’il tire de la séduction et du changement : plusieurs arguments prévalent : tout d’abord il ne peut résister à la beauté : « la beauté me ravit partout où je la trouve », « je ne puis refuser mon cœur à tout ce que je vois d’aimable » « dès qu’un beau visage me le demande, si j’en avais dix mille, je les donnerais tous », « des charmesinexplicables » dj utilise ci un registre lyrique. Dj insiste sur son incapacité à résister à la beauté, il ne fait un argument physique, au sens où il s’agit d’une loi physique : « il n’est rien qui puisse arrêter l’impétuosité de mes désirs » Dj se dédouane de ses responsabilités morales.

Son deuxième argument est d’ordre moral : l’attirance physique et le plaisir amoureux sont indépendants de la...
tracking img