La tolerance

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2442 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La Fraternité.
 
Lorsque dans une famille, la séparation ou l’éloignement survient et qu’il dure suffisamment longtemps, l’oubli s’installe. Les souvenirs s’estompent. Les origines, les racines disparaissent.
Il en est de même de notre race.
Nous avons oublié que nous avions de la Famille aux antipodes. Et pourtant leur sang est semblable au nôtre et seul le soleil a changé leur peau.L’évolution de leur mode de vie a été différente de la nôtre. Tout nous a différencié. Seule notre constitution rappelle notre communauté. Isolés dans des régions disséminées, les siècles nous ont séparés.
Le temps a aujourd’hui réparé ces erreurs. Il nous permet de nous retrouver.
A nous maintenant de nous reconnaître et cessons de penser que notre venue va leur apporter le bien-être de notrecivilisation.
Nous avons tout à apprendre l’un de l’autre.
Tout cela ne pourra se faire qu’en dehors de toutes idées préconçues. Hors de toutes pressions dogmatiques.
Comment aller vers l’autre bien ancré dans ses croyances sans être considéré comme un prédateur mais comme un Ami?
La thématique de philosophes d’aujourd’hui parle de « conflits de civilisations ».
Jean-François Revel nous dit : « Leséchanges entre civilisations ne sont féconds pour toutes qu’à la condition qu’aucune d’entre elles ne cherche à propager chez les autres une quelconque foi religieuse ou politique. Le communisme fut une foi politique encore plus répressive que ne l’avaient été les fois religieuses en leurs pires excès.
Seule la liberté peut transformer les conflits en coopération et en fécondation réciproques. C’estpourquoi l’histoire nous montre, depuis des milliers d’années, de nombreuses sociétés qui sont multiculturelles, pour le plus grand bien des civilisations qui les composent. »
Mais les violences auxquelles nous assistons par chance à distance depuis notre Suisse, sont-elles le résultat d’un refus ou d’incapacité d’évolution de certaines croyances?
Si je limite ma réflexion aux simples pratiquesmusulmanes et chrétiennes, je constate que chacune de ces deux religions sont composées de deux mouvements absolument distincts.
D’un côté nous avons des groupes fervents de tolérance et d’amour et de l’autre, les extrémistes du mouvement.
Chacun de ces groupes utilise le groupement tolérant pour pénétrer pacifiquement le lieu d’engagement. L’intolérance vient ensuite.
Cette politiquefonctionne. Elle fonctionne tellement bien que nous sommes aujourd’hui, arrivés à accepter la religion de l’autre sans connaître véritablement ses buts ultimes.
Je ne peux accepter cette issue. Je ne peux accepter que l’on impose une croyance qui prêche la virginité de la mère d’un humain. Pas plus que je n’accepte l’unicité d’une religion imposant le rabaissement de la femme, sans lesquelles nousn’existerions pas.
Une religion dans mon esprit, ne peut être que divine. Hors, toutes celles que l’on nous propose ont été créées par des hommes.
Je ne crois donc à aucune religion.
Quand je regarde devant moi, je ne vois que des hommes, quand je me retourne, je ne vois que des hommes, rien que des hommes. Pas d’anges divins, pas de dieux, pas d’éléments surnaturels, rien que des hommes.
La solutionà nos problèmes ne peut donc venir que par les hommes et non pas par des croyances en des entités imaginaires.
Lorsque les premiers maçons philosophes se sont réunis, ils ont créé un environnement propice à une solution universelle : la Fraternité.
La pression religieuse permanente à l’époque des premiers maçons leur a fait imaginer une nouvelle appellation de l’insondable : le Grand Architectede l’Univers. La définition passe-partout et universelle de notre G.A.D.L.U. permet le nivellement des difficultés liées à la croyance. Chacun sur notre terre peut se retrouver en Lui.
En politique on dirait : à la lutte des classes, les maçons ont substitué le mélange des classes.
Alors que les religions d’une manière générale utilisent leurs symboles et leurs rituels pour imposer leur...
tracking img