La triche à l'école

23/10/08

Dissertation�: plan analytique.
���La triche � l'�cole�: tout le monde y gagne�� (Le Ligueur)

Tricher�: pour qui, pour quoi�?

Introduction

Imaginez�que vous soyez � uneinterrogation de math�matiques et que vous soyez coinc� � une question. Dans votre t�te, vous n'arrivez plus � r�fl�chir car l'id�e de rater vous hante l'esprit. En effet, si vous �chouez, vous savez que cesera le cauchemar � la maison�: maman qui crie et papa qui est en col�re � la vue du ��I�� rouge dans votre bulletin. D'un c�t�, l'�chec. De l'autre, la copie de votre voisin qui vous nargue. Latentation est grande, tr�s grande.
La triche, on en parle peu mais elle est omnipr�sente et surtout � l'�cole. Selon une enqu�te, 85% des �tudiants de 5e secondaire pratiquent la triche occasionnellement.Qui peut, en effet, affirmer ne jamais avoir lorgn� sur la feuille du voisin�? Mais est-ce une raison pour l'accepter et m�me la banaliser, parce que finalement, ��tout le monde y gagne����? Lesmentalit�s ont-elles tellement chang�es au point qu'il est permis de recourir � la tromperie pour obtenir les r�sultats souhait�s�?

D�finir le probl�me

Tricher, c'est enfreindre les r�gles, selonle Petit Larousse. En latin, ��tricare�� signifie ��soulever les difficult�s��. Mais c'est aussi se mentir � soi-m�me car on croit qu'on a bien r�ussi�; c'est se conduire avec mauvaise foi car ontrompe le professeur�; c'est enfin, une marque de manque de confiance en soi car on pense qu'on ne peut y arriver autrement. Il existe, certes, plusieurs types de tricheries. Mais que ce soit un vif coupd'?il sur la feuille du voisin, quelques formules not�es sur un bout de gomme ou l'usage d'antis�ches cach�es dans les v�tements, cela reste une attitude incorrecte et douteuse.
La tricherien'apporte aucun point positif. Tout d'abord, il faut compter le stress suppl�mentaire li� au fait de prendre un risque. En effet, comme pour tout acte frauduleux, il s'agit de ne pas se faire prendre. Et...
tracking img