La turquie et l'europe

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (740 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
La Turquie et l’Europe.
Devoir de géographie. pistes de corrections
Arnal F 2009
Lycée Claude Fauriel St Etienne
Lettres Supérieures

Le principal piège de ce sujet est de ne traiter que desrelations de la Turquie (T) avec l’Union Européenne (UE) ou encore pire de ne penser le sujet qu’en terme d’élargissement de l’UE à la T ou de critères d’adhésion à l’UE. Ceci dit cette question del’intégration de la T à l’UE fait partie du sujet et ne doit pas être écartée.

Le deuxième écueil réside dans la définition des termes. Si la T est aisée à définir en tant qu’Etat, l’Europe est unenotion beaucoup plus floue en terme de délimitation. L’Europe est elle un continent ? une simple péninsule de l’Eurasie, une métaphore politique pour désigner l’occident ? c’est pour le géographe avanttout un territoire dont il faudra critiquer les limites conventionnelles et susciter des remises en question de la géographie dite classique apparemment seule connue par certains hommes politiquesturco-sceptiques.

La troisième difficulté consistait à disserter en terme de géographie et non d’histoire ou de sciences politiques. Il fallait absolument spatialiser la réflexion et lesproblématiques. Si l’histoire en tant que mémoire des territoires doit être abordée, il faut pratiquer une géohistoire (définie par C Grataloup, J Lévy ou en référence à F Braudel : La géohistoire est unebranche de la géographie qui étudie la construction des espaces sur la longue durée. Elle pose comme hypothèse que ces événements sont à la fois la cause de la création des espaces, des territoires et desréseaux, mais aussi que ces derniers sont acteurs du processus historique dans la mesure où ils sont une condition nécessaire au déroulement de l'histoire dans des lieux.)

Un des derniers pointsest celui de l’objectivité ou du parti pris il ne faut pas dans cette dissertation décréter sans contre argument que la Turquie est ou n’est pas européenne, il faut nuancer, présenter les propos...
tracking img