La vague mars 2010- traitement des résultats hs

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 24 (5939 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
PREMIER GRATUIT DU PROPRE ET DU STERILE

N° 29 - Mars 2010

Invité A3P Nathalie Tallet

Responsable du Laboratoire Central Anti-Contrefaçon Groupe Sanofi-Aventis

I Les systèmes à usage unique pour un meilleur bilan carbone I Freeze drying technology for enzymes and bacteria I Cahier pratique : Traitement des résultats hors spécifications (OOS)

Des origines de la microbiologie, del’antiquité à nos jours...
Dès l’Antiquité, on postulait l’existence d’agents infectieux transmissibles invisibles à l’œil nu. En 1546 : Jérôme Fracastor impute la transmission des maladies à des germes vivants qu’il nomme « seminaria ». En 1595 : le hollandais Zacharias Jansen invente un système optique : le premier microscope. Des modifications apportées par Antoine van Leeuwenhoek généralementreconnu comme le père du microscope et par Robert Hooke permirent à ce dernier la découverte de la cellule en 1665. L’invention du microscope reste encore controversée, le nom « microscope » a été officiellement crée par Demisiano en 1645. En 1677 : Antoine van Leeuwenhoek fut l’un des premiers à décrire des protozoaires. En 1828 : le terme « bactérie » fut utilisé la première fois par ChristianGottfried Ehrenberg . A la Fin du XVIIe siècle Christian Huygens développe un oculaire simple à deux lentilles et c’est au XIXe siècle que des perfectionnements permirent la découverte du noyau cellulaire par Brown en 1831. 1857-1876 : Pasteur met en évidence les rôles des micro-organismes dans les fermentations lactiques et alcooliques, puis développe les techniques de pasteurisation et de stérilisationpermettant la mise en culture pure des micro-organismes. 1877-1882 : Pasteur démontre que les maladies sont la conséquence de la présence de ces microorganismes. En 1884 : Hans Christian Gram développe une technique de coloration qui permet de classifier les bactéries en deux grands groupes : Gram positif et Gram négatif. En 1884 : C. Chamberland met au point un filtre bactérien avec bougie àporcelaine En 1892 : D. Ivanowsky réalise des expériences indiquant qu’un agent ultrafiltrable dans la mosaïque du tabac reste infectieux. En 1898 : M. Beijerinck confirme l’existence d’un agent ultrafiltrable : « contagium vivum fluidum » Il sera le premier à l’appeler « virus » En 1898 : F. Loeffler et P. Frosh découvrent que l’agent de la fièvre aphteuse du bétail est ultrafiltrable. En 1901 : W.Reed, J. Carroll, J. Lazear identifient le premier virus humain, celui de la fièvre jaune. En 1917 : découverte des bactériophages (virus infectant les bactéries) par Frédéric Twort et Felix d’Herelle. Plus proche de nous et nous conduisant à nos connaissances actuelles : En septembre 1928, Alexandre Fleming découvrit par hasard la pénicilline : une moisissure développée à la surface d’une boitede Pétri contenant une culture bactérienne et ayant inhibée cette dernière. C’est l’entrée dans l’ère des antibiotiques. En 1928 : Fréderick Griffith découvre la transformation bactérienne et établit les fondements de la génétique moléculaire. En 1939 : Invention du microscope électronique et visualisation directe du virus de la mosaïque du tabac par G. Kausche, P. Ankuch et H. Ruska. En 1944 : A.Schatz et S. Waksman découvrent un autre antibiotique : la streptomycine qui sera utilisée contre la tuberculose. En 1953 : James Watson et Francis Crick établissent le modèle de la structure de l’ADN : la double hélice. En 1960 : François Jacob, David Perrin, Carmen Sanchez et Jacques Monod proposent le concept d’opéron pour le contrôle de l’expression des gènes bactériens. En 1975 : FrédérickSanger invente une méthode de séquençage de l’ADN de tout organisme vivant et en 1977 il réalise le premier décryptage complet du génome d’un virus. En 1977 : Carl Woese étudie l’ARN ribosomique. Années 1980 : Craig Venter se lance dans l’exploration du génome humain et applique les premières techniques permettant de lire l’ADN, qu’il décode par séquences. En 1986 : Kary Mullis en utilisant une...
tracking img