La valeur ajoutée influe sur l'invesstissement

Pages: 8 (1888 mots) Publié le: 21 novembre 2009
SES.Terminale

Correction du sujet de dissertation
Comment le partage de la valeur ajoutée entre salaires et profits influence-t-il l’investissement ?

Remarque préalable : ce sujet, tiré du manuel page 83-4, est triplement intéressant : - c’est un sujet de dissertation de type analyse et non de type débat, ce qui implique de trouver un plan exhaustif et non de type dialectique (I/ oui…II/Mais) ; - c’est un sujet qui implique de mobiliser le cours de manière transversale en réfléchissant sur le partage (conflictuel) de la valeur et donc deux déterminants essentiels (mais aussi antagonistes) de l’investissement : les salaires (qui alimentent la demande) et les profits (qui alimentent l’épargne et donc l’autofinancement) ; - c’est un sujet qui demande un peu de culture d’histoireéconomique pour insister sur la date charnière que représente 1983 dans le partage de la valeur ajoutée et le choix de politique économique qui l’explique. Ainsi, le sujet demande d’examiner une relation causale entre le partage de la valeur ajoutée (entre salaires et profits) et l’investissement. Ceci exclut a priori un plan de type dialectique : il ne s’agit pas de se demander si, oui ou non, lavaleur ajoutée influence l’investissement, puisque le libellé du sujet indique que la valeur ajoutée influence l’investissement. Il faut examiner quelles conséquences les différents choix possibles du partage (favoriser les salaires ou favoriser les profits) ont sur l’investissement. Cela fournit une indication de plan possible : on peut se demander dans un premier temps comment la stimulation desprofits peut (ou a pu) favoriser l’investissement, puis voir les limites d’une telle répartition de la valeur ajoutée (ce qui revient à se demander comment une répartition de la valeur ajoutée favorisant les salaires encourage –ou décourage- l’investissement). ---------------------------------------------------------Introduction Accroche : En matière de profit, l’année 2005 semble être portée denouveau à la douce euphorie. Logique somme toute quand on sait que les bénéfices nets de 2005 se sont envolés de plus de moitié par rapport à 2004, une année déjà exceptionnelle, soit 86 milliards d’euros, contre 57 milliards précédemment. Problématique : Certaines voix (P.Artus par exemple) s’élèvent alors pour dénoncer ces niveaux de profits jamais atteints, qui en contractant la part des salairesdans la valeur ajoutée, brideraient la croissance. Les entreprises auraient en effet les moyens d’augmenter leur stock de capital fixe, grâce à un taux de marge restauré (EBE/ valeur ajoutée), mais ne le feraient pas faute de débouchés. De fait, l’investissement des firmes en 2005 n’a que faiblement augmenter (+1,5%) en volume. Faut-il alors privilégier les salaires et remettre en cause lapolitique conduite depuis 1983 en France, visant à restaurer le taux de marge ? Il s’agissait alors de répondre à dégradation de la compétitivité de l’économie française : l’augmentation forte (+10 points) de la part des salaires dans la valeur ajoutée s’était en effet traduite par un sous-investissement massif, une dégradation du commerce extérieur, la montée du chômage. Politique qui a montré des effetspositifs, mais connaît peut être aujourd’hui ses limites. Annonce du plan : En effet, la stimulation des profits des entreprises peut être un facteur favorable à l’investissement, en jouant sur leur capacité et leur volonté d’investir (section I), toutefois, elle peut s’avérer non seulement insuffisante (les profits peuvent trouver d’autres utilisations et d’autres déterminants que le profit sontnécessaires pour qu’une firme investisse) mais également décourager la consommation et donc la volonté d’investir (section II) I/ La stimulation des profits des entreprises peut être un facteur favorable à l’investissement Introduction : La restauration des profits peut avoir un effet positif sur l’investissement, comme en témoigne la célèbre phrase du Chancelier allemand E.Schmidt : « Les...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Partage de la valeur ajoutée influe sur l'investissement
  • En quoi la valeur ajoutée influe-t-il sur l'investissement
  • En quoi le partage de la valeur ajoutée influe-t-il sur l’investissement ?
  • En quoi le partage de la valeur ajoutée influe-t-il sur l'investissement ?
  • En quoi le partage de la valeur ajoutée influe-t-il sur l'investissement
  • Valeur ajoutee
  • Valeur ajoutée
  • Valeur ajoutée

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !