La valeur d'une civilisation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3712 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction:
La notion même de civilisation peut se définir en s’opposant à celle de barbarie ou de sauvagerie : c’est parce qu’une société témoigne d’un certain progrès matériel et humain qu’elle peut être considérée comme plus civilisée que d’autres, notamment parce que ses mœurs sont plus pacifiées, parce que le droit démocratique y est instauré, parce la science et la technologie y sontplus avancées. Ainsi existerait-t-il des sociétés plus décentes à l’égard des plus faibles, plus humaines, plus justes et plus libres, moins humiliantes, plus “ modernes ” en somme, en comparaison d’autres cultures moins respectueuses de la personne humaine, et d’autres sociétés moins évoluées sur le plan du savoir et des découvertes scientifiques, moins avancées techniquement. Mais une tellehiérarchisation des sociétés humaines dans l’espace ou dans le temps est-elle vraiment possible ? Existe-t-il des critères nous permettant de dire qu’une société vaut plus qu’une autre ? Le développement technique, par exemple, peut être considéré comme un indice du développement humain. C’est en ce sens que l’on considère souvent que la valeur d’une civilisation se reconnaît au développement de satechnique. Mais est-il le seul critère ? Là où l’homme primitif ne possède que quelques outils, l’homme moderne lui, dispose, certes, de la puissance technologique, de l’automation, de la maîtrise de la nature, de l’intelligence et donc d’un plus grand pouvoir sur le monde. Ses performances sont incomparables. Pour autant faut-il faire du progrès technique le critère essentiel qui permet de mesurer lavaleur d’une civilisation ? On peut craindre en effet que le progrès technologique implique des risques, des menaces nouvelles qui viennent précisément de son développement sans fin et il n’est pas certain qu’il soit toujours libérateur. Le problème sera donc de savoir si le progrès humain a pour principe essentiel le développement matériel et technique ou bien s’il n’existe pas des critères plusfondamentaux qui permettent de définir la notion même de civilisation. A quelles conditions pouvons-nous dire qu’une société est “ civilisée ” ? Est-ce par ses incroyables prouesses techniques que notre société s’éloigne de la barbarie ? Nous pourrons voir dans un premier temps ce que l’homme peut gagner grâce au progrès technologique. Ainsi nous essayerons de savoir si le développement techniqueest le fondement essentiel du progrès humain en tant que projet d’une domination de la nature. Mais nous chercherons ensuite à interroger cette tentative de domination pour savoir si la liberté humaine n’est pas paradoxalement menacée par la démesure technologique et les risques qu’elle implique. Enfin nous essayerons de répondre à la question de savoir comment est-il possible de définir l’idée desociété civilisée.
I La technique comme progrès libérateur (projet d’une maitrise technique du monde)
On pouvait commencer par montrer que la technique donne à une société humaine une puissance et une supériorité par rapport à d’autres sociétés moins développées sur le plan des savoirs faire et des inventions. La technique en ce sens, par la maîtrise qu’elle rend possible, reste le pointfondamental du développement matériel et économique de nos sociétés. Beaucoup d’exemples peuvent le montrer, sur le plan artisanal, agricole, architectural, scientifique, industriel… Chaque étape des grands développements historiques de l’humanité coïncide souvent avec l’apparition d’une innovation technique qui propulse une civilisation vers un stade différent d’évolution (charrue, boussole, imprimerie,machine à vapeur par ex.). On pouvait alors reprendre dans le polycopié distribué certains éléments du passage intitulé “ la technique comme projet d’une humanisation parle moyen d’une maîtrise de la nature ”. Vous aviez là un certain nombre d’indications pour vous aider à développer cette vision positive du développement technique interprété comme base du “ progrès ”. Vous pouviez par exemple...
tracking img