La veille du duel

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (299 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
I. Prise de conscience ;
- II. La relation au temps ;
- III.Bilan, face à une situation qu'on a générée !

Bonjour, 
Vous risquez de vous fourvoyer enempruntant la piste du fantastique qui, à mon avis, est absent du texte. On peut, par contre, et il me semble que par "fantastique" vous l'entendez ainsi, parler de délire, voired'affabulations de la part de Duroy. Il faudrait parvenir à dire que l'imminence du duel lui plonge dans un état second, proche de la folie. Voyons, par exemple, ce passage:"Il se retourna vers sa couche et il se vit distinctement étendu sur le dos dans ces mêmes draps qu’il venait de quitter".
Ajoutez à cela les questionnements adressés à soimême (aurais-je peur?; peut on avoir peur malgré soi?) pour montrer que le héros est en proie à la folie, manifestée par ces quelques accès de schizophrènie. 
Il me sembleque par fantastique, vous vouliez parler de cette démence du personnage non?
Un autre aspect essentiel du texte, que vous semblez malheureusement manquer au vu del'organisation de votre plan, est la remise en question du personnage par lui-même et, implicitement, de son statut de héros. Un rapprochement basique permet de construire un analyseautour de cette hypothèse: la peur, sentiment que le fier et vaillant mâle Duroy ne connaît pas, revient comme de manière récurrente comme l'objet de l'insomnie dujournaliste. Reconnaître avoir peur c'est nier sa virilité, sa masculinité, alors que Duroy est au contraire LE mâle dominant, l'homme à femme par excellence.
Il me semble que toutevotre seconde partie, que vous voulez consacrer à la peur et à l'angoisse, gagnerait en consistance si vous orientiez tout votre propos vers la démonstration de ce point.
tracking img