La veille strategique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 37 (9202 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 septembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La Veille Stratégique Dans l’entreprise.

Section 1 : La Veille Stratégique

Historique :

Le renseignement et l’acquisition d’informations sur ses adversaires ont toujours constitué une tâche importante des armées pour préparer leurs batailles, en effet le concept de stratégie est apparu au début dans le milieu militaire. Sun Tzu (général de l’armée chinoise) écrivait au 3émesiècle avant J-C « Ceux qui ne connaissent pas le plan de leurs adversaires ne sont pas prés pour la négociation ».

A l’instar des guerriers, les entreprises ont cherché à anticiper l’avenir. Dés les années 1920-1930, les services de planification des grandes entreprises établissaient des plans prévisionnels de résultats à, long terme, cette démarche qui partait du siége vers lesservices a été complétée par une approche ascendante dans les années 1960-1970. Le développement de la « Direction Participative par Objectifs » incluait dans sa démarche du siége, les prévisions des unités locales sensées grâce à leur proximité plus grande avec le terrain mieux connaître la clientèle et la concurrence et apporter ainsi une vision plus fine.

Les prévisions obtenues étaientbeaucoup plus des extrapolations du passé, utilisant des données internes à l’entreprise. A cette époque, le marketing, encore assez peu développé, n’apportait pas encore suffisamment d’informations venant de l’extérieur.

Les chocs pétroliers des années 70, ces différentes mutations sociales, politiques, technologiques…ont amené les entreprises à revoir leurs models de prévision devenusinopérants et à mettre en place à la fin des années 1980 des cellules de veille et de perspective.

C’est dans les années 1990 que les cellules de veille se sont développées. L’Etat, après divers travaux présentés par le Commissariat Général du plan, a crée en 1995 le Comité pour la compétitivité et la sécurité économique (CCSE) chargé de diffuser cette nouvelle culture de veille etd’intelligence économique auprès des entreprises.

1.1- Définition :

La veille stratégique peut être définie comme l’ensemble des actions coordonnées de recherche, de traitement et de distribution, en vue de son exploitation, de l’information utile aux acteurs économiques.

Elle désigne un processus informationnel, volentariste par lequel l’entreprise recherche des informations à caractèreanticipatif souvent fragmentaires, concernant l’évolution de son environnement socio-économique dans le but de créer des opportunités et de réduire ses risques liés à l’incertitude, parmi ces informations, figure des signaux d’alerte précoces.

Le terme « veille » a été largement diffusé dans les années 1990-1995. Jean –Michel RIBAULT, l’a défini comme suit : « C’est la surveillance globaleet intelligente de l’environnement de l’entreprise à l’affût d’informations factuelles porteuses d’avenir ».

Pour Maurice REYNE ² « Il n’existe pas de stratégie possible sans prise en compte de facteurs technologiques et sans analyse fine de l’environnement (…). Peu d’entreprises sont capables de mieux valoriser leurs atouts ou de palier les menaces qui pèsent sur elles, sans une bonneconnaissance de l’environnement ».

Quand a David Condol. et Stéphane Gros « La veille stratégique est un système d’aide à la décision qui observe et analyse l’environnement scientifique, technique, technologique et les impacts économiques présents et futurs pour en déduire les menaces et les opportunités de développement, elle s’appui essentiellement sur les informations ayant uncaractère stratégique où des décisions importantes lui associant le terme de veille stratégique ».

D’après Humbert LESCA, la veille doit être une activité prospective,nul besoin dit-il de connaître ce que fait le concurrent aujourd’hui (sa gamme de produits,ses prix…) car la veille consiste à deviner ce qu’il fera demain.

(2) Maurice REYNE ; le développement de l’entreprise par la veille...
tracking img