La vendetta balzac

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 27 (6513 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction
Dans ce dossier, je vais analyser l’œuvre d’Honoré de Balzac, « La Vendetta ».
Ce livre raconte l’histoire de la famille de Ginevra ayant fui la Corse suite à une vengeance perpétrée contre la famille des assassins des frères de Ginevra. La famille se refugie en France et demande de l’aide à leur vieil ami, Napoléon, qu’elle soutient. Des années après leur arrivée, Ginevra tombeamoureuse d’un soldat qui se trouve être l’unique survivant de la famille ennemie.
Balzac est un écrivain français du XIXe siècle ayant traversé différentes périodes dans sa vie.
Tout au long de l’histoire, un thème revient, celui de la famille : le père a une vision souche de la famille. Il veut tout le monde autour de lui et lui obéissant. Alors que Ginevra a une vision plus nucléaire de lafamille, ce qui conduit à des tensions entre cette dernière et son père.
Je vais d’abord commencer par présenter la vie de Balzac ainsi que son œuvre. Ensuite, je situerai l’histoire de « La Vendetta » dans le temps et le lieu. Puis, je détaillerai les thèmes présents dans le roman. Pour finir, j’analyserai les personnages de la famille présente dans le roman.
Je vous invite donc à poursuivre lalecture de ce dossier qui je l’espère, vous procurera autant de plaisir que j’ai eu à le réaliser.

Chapitre 1 Biographie de l’auteur, œuvre et place dans la littérature

Biographie et place dans la littérature
Voici une biographie qui présente en détails la vie de Balzac en la divisant en périodes clés.
Son origine, sa jeunesse et ses années de formation[
Fils de Bernard François Balssa,administrateur de l’hospice de Tours, et de Laure Sallambier, Honoré de Balzac est l’aîné des quatre enfants du couple (Laure, Laurence et Henry). Sa sœur Laure est de loin sa préférée : il y a entre eux une complicité, une affection réciproque qui ne se dément jamais. Elle lui apportera son soutien à de nombreuses reprises : elle écrit avec lui, et en 1858, elle publie la biographie de son frère.La Trinité et le clocher St Martin de Vendôme.
De 1807 à 1813, Honoré est pensionnaire au collège des oratoriens de Vendôme puis externe au collège de Tours jusqu’en 1814, avant de rejoindre cette même année la pension Lepitre, située rue de Turenne à Paris, puis en 1815 l’institution de l’abbé Ganser, rue de Thorigny. Les élèves de ces deux institutions du quartier du Marais suivaient enfait les cours du lycée Charlemagne. Le père de Balzac, Bernard François, ayant été nommé directeur des vivres pour la Première division militaire à Paris, la famille s’installe rue du Temple, dans le Marais, qui est le quartier d’origine de la famille (celui de la grand-mère Sallambier).
Le 4 novembre 1816, Honoré de Balzac s’inscrit en droit afin d’obtenir le diplôme de bachelier trois ans plustard, en 1819. En même temps, il prend des leçons particulières et suit des cours à la Sorbonne. Toutefois, son père jugeant qu’il fallait associer le droit pratique à l’enseignement théorique, Honoré passe ses trois ans de droit chez un avoué, ami des Balzac, Jean-Baptiste Guillonnet-Merville, homme cultivé qui avait le goût des lettres. Le jeune homme exerce le métier de clerc de notaire danscette étude où Jules Janin était déjà « saute-ruisseau » (jeune clerc de notaire ou d’avoué chargé de faire les courses28). Il utilisera cette expérience pour créer le personnage de Maître Derville et l’ambiance chahuteuse des « saute-ruisseau » d’une étude d’avoué dans le Colonel Chabert.
Une plaque rue du Temple à Paris témoigne de son passage chez cet avoué, dans un immeuble du quartier du Marais.Les œuvres de jeunesse

Portrait d’Honoré de Balzac vers 1825, attribué à Achille Devéria.
Le jeune Balzac fréquente la Sorbonne, il s’éprend de philosophie29, et il affirme une vocation littéraire. Ses parents le logent alors dans une mansarde, rue de Lesdiguières, et lui laissent deux ans pour écrire, cependant qu'ils vont habiter Villeparisis car ils n'ont plus les moyens de vivre à...
tracking img