La vengeance dans hamlet

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1767 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La vengeance, selon le dictionnaire, c’est le fait de se venger. C’est-à-dire, de faire du mal à quelqu’un afin de le punir d’une injure ou d’un dommage.

La vengeance représente une sorte d’obligation pour l’individu qui a subit des torts.
Elle correspond à une attitude normale, qui existe depuis toujours.
La victime ne doit pas se contenter de subir. Elle doit agir, châtier le responsable.Dans la société, actuelle ou à l’époque, la vengeance correspond à une forme de justice.
Se venger, c’est faire justice soi-même, lorsque celle-ci a été bafouée et que personne n’a jugé bon d’y remettre de l’ordre.
C’est un cercle vicieux : «tu m’as fait du mal, donc je te fais du mal mais comme je t’ai fait du mal, tu m’en refais à nouveau.» Et ainsi de suite. Ca peut durer indéfiniment sipersonne n’y met un terme.

En fin de compte, la vengeance peut se définir, globalement, par un déchainement de fureur et un désir de justice, de réparation des torts causés.

Pour moi, la vengeance, c’est faire payer quelqu’un pour un acte méchant qu’il a commis.
Se venger, c’est le moyen pour une personne qui a subit cet acte, de ne pas être en reste, de ne pas montrer qu’il est «faible» maisaussi de faire souffrir l’autre autant qu’il l’a fait souffrir.
Le seul problème avec la vengeance, c’est que ça nous pousse à faire des choses qu’on aurait jamais fait si nous n’avions pas souffert et que, la plupart du temps, on regrette toute notre vie..
Je pense que la vengeance, ça fait du bien sur le moment mais après, la blessure est toujours là. Quand on se venge d’actes, pas très gravedans l’absolu, ça peut parfois ôter l’envie à l’autre de recommencer. Mais dans d’autres cas, ça peut nous envoyer en prison, réelle ou intérieure, peut-être même pour le restant de notre existence.

Dans Hamlet, la vengeance est un des thèmes principaux et Shakespeare l’explique à travers deux personnages différents.

D’abord, à travers Hamlet lui-même puis par Laërte, fils d’un seigneur.Ils ont tous deux la même vision de la vengeance : la mort du coupable.

Au début, c’est la vengeance d’Hamlet qui est mise en avant :

Deux mois après la mort de son père, Hamlet a une vision de son esprit qui lui révèle qu’il a été assassiné par son oncle et lui demande de le venger.
Pour s’assurer de la bonne foie de ce spectre, Hamlet décide de tester son oncle et sa mère. Pour mettre enplace sa vengeance, il commence par jouer au fou. Ce qui lui donne une excuse pour dire tout ce qui lui passe par la tête sans être suspecté ou réprimandé.

Sa mère, très inquiète à son sujet, demande aux meilleurs amis de son fils de le divertir. C’est comme ça, qu’elle lui donne le moyen de découvrir la culpabilité de son oncle.
Ces deux amis font venir une troupe de comédiens qui, sous l’ordred’Hamlet, rejouent le meurtre de son père mais en utilisant d’autres personnages et un autre contexte.
Durant la pièce, son oncle est mal à l’aise et, comme pour confirmer les soupçons d’Hamlet, il sort de la salle avant même la fin de la représentation.

Le même soir, avant d’aller dormir, celui-ci monologue et confesse le meurtre de son frère.

«Oh! Mon crime est fétide ! Il sent jusqu’auciel,
Il a sur lui la plus antique et la première des malédictions,
Le meurtre d’un frère. [...]» (p.129)

Il culpabilise mais sait qu’il ne peut obtenir le pardon de sa faute tout en en récolter les bénéfices.
Au même moment, Hamlet parle à sa mère et essaye de la confondre pour le meurtre de son père, mais elle ne sait rien et croit que son fils est simplement submergé par la folie.Seulement, il l’injurie et devient agressif. Elle prend peur, un seigneur vient à son secours et se fait malheureusement tuer par Hamlet.
Ce qui donne l’occasion au roi de s’en débarrasser en l’envoyant en Angleterre dans l’espoir qu’il se fasse tuer. Ainsi, Hamlet ne pourra jamais révéler la vérité au sujet du meurtre de son père.

Mais ce n’est pas ce qui arrive. Hamlet, qui a découvert le...
tracking img