La venus d'ille

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1123 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La Vénus d’Ille de Prosper Mérimée

Résumé de la nouvelle :
Un homme passionné d’antiquités a trouvé dans son jardin une très belle statue de Vénus en cuivre. Il la conserve soigneusement, avec fierté, d’autant plus que les gens en ont peur comme d’une idole malfaisante. Le fils de ce collectionneur, jeune garçon insignifiant mais excellent joueur de paume, est sur le point de se marier. Lematin de son mariage, il joue une partie. Il est alors embarrassé par le gros anneau de diamants qu’il doit offrir à son épouse, et il le glisse au doigt de la statue. La partie terminée, il oublie de reprendre l’anneau et en offre un plus modeste à sa femme. Lorsqu’il revient chercher l’anneau de la statue, mais celle-ci l’en empêche en repliant le doigt. Pris de panique, le jeune homme se croitensorcelé. Il rejoint alors sa femme dans la chambre nuptiale, mais la statue l’a précédé. Elle l’accueil et lui donne un baiser dont il mourra. Vénus a voulu pour époux celui qui lui avait offert l’anneau. La jeune épouse, qui a tout vu, devient folle.

Dans le schéma narratif de la nouvelle, il y a :
* La situation initiale, de la page 41 à la page 65 (présentation des personnages et deslieux). Un homme passionné, Mr. Peyrehorade, trouve une statue de Vénus (déesse de l’amour) qui fait peur. Le fils de ce collectionneur, Mr. Alphonse, va se marier.
* L’élément perturbateur, de la page 65 à la page 67. Mr. Alphonse glisse la bague au doigt de la statue car elle l’embarrasse et il pense que la statue se prend pour son épouse.
* L’action, de la page 67 à la page 72. Mr.Alphonse donne un autre anneau (plus modeste) à son épouse lors du mariage. Il veut récupérer la bague au doigt de la statue mais la statue ne veut pas le rendre et elle serre le doigt. Mr. Alphonse a peur.
* La résolution du problème, à la page 75. Mr. Alphonse rentre chez lui.
* La situation finale, de la page 75 à la page 79 (la fin de la nouvelle). On découvre Mr. Alphonse mort. Sa femmedevient folle car elle l’a vu embrasser la statue, c’est ce qui le fera mourir. Vénus a voulu pour époux celui qui lui a offert l’anneau.

Le récit est raconté à la première personne, par l’hôte de Mr. Peyrehorade.
Le cadre spatio-temporel reprend des stéréotypes du récit fantastique comme la nuit (« le soleil fut déjà couché » p.41 l.2, « s’il ne faisait pas si noir » p.41 l.7).
Dans le récitintervient un objet qui semble avoir des pouvoirs surnaturels : la statue (« la Vénus… Elle a serré le doigt » p.72 l.809).
Il y a aussi les champs lexicaux :
* De la peur (« hagard » p.72 l.810, « frisson » p.72 l.819, « la chair de poule » p.72 l.810)
* Du doute (« peut-être » p.72 l.824)
On trouve une ponctuation expressive dans le récit : des points d’exclamation, d’interrogation, desuspension.
A la fin du récit, le lecteur hésite entre une explication rationnelle ou irrationnelle.
Tous ces détails prouvent que cette nouvelle est une nouvelle fantastique.

Le passage marquant de cette nouvelle est : (p.71 l. 786 à p.72 l.822)
« M. Alphonse me tira dans l’embrasure d’une fenêtre, et me dit en détournant les yeux :
« Vous allez vous moquer de moi… Mais je ne sais ce quej’ai… je suis ensorcelé ! Le diable m’emporte ! »
La première pensée qui me vint fut qu’il se croyait menacé de quelque malheur du genre de ceux dont parlent Montaigne et Mme de Sévigné :
« Tout l’empire amoureux est plein d’histoires tragiques », etc.
Je croyais que es sortes d’accidents n’arrivaient qu’aux gens d’esprit, me dis-je à moi-même.
« Vous avez trop bu de vin de Collioure, mon chermonsieur Alphonse, lui dis-je. Je vous avais prévenu.
-Oui, peut-être. Mais c’est quelque chose de bien plus terrible. »
Il avait la voix entrecoupée. Je le crus tout à fait ivre.
« Vous savez bien mon anneau ? poursuivit-il après un silence.
-Eh bien ! on l’a pris ?
-Non.
-En ce cas, vous l’avez ?
-Non… je…je ne puis l’ôter du doigt de cette diable de Vénus.
-Bon ! vous n’avez pas tiré...
tracking img