La venus d'ille

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1233 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 août 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LA VENUS D’ILLE

PAGES 77/78

VOCABULAIRE



Une étymologie : racine d’un mot, origine lexicale et historique d’un mot ou d’une expression

Une rose du Bengale : rose qui refleurit en permanence et qui fut introduite en France au 18 ème siècle du Bengale (Inde)

Adresser des vœux : souhaiter des vœux

Un muletier : une personne qui transporte des marchandises comme lescaravaniers en Orient, mais il se déplace à mule.

Une rose à la boutonnière : on doit savoir que la rose est le symbole de la pureté et de l’amour, et cette fleur est généralement consacrée à Vénus. C’est pourquoi les mariés et les invités portent une rose à la boutonnière le jour de la cérémonie nuptiale

Aragonais : habitant de l’Aragon, région du Nord de l’Espagne limitrophe de la FranceNavarrais : habitant de la Navarre, province de la Catalogne, une partie en France (le roi Henri IV était n´en Navarre) une autre partie en Espagne.

Promptement : rapidement

Etre consterné : être ennuyé, fâché, attristé, affligé

Un jabot : plissé de dentelle amidonné ornant le devant d’une chemise

Ajourner : reporter

Chausser : origine étymologique chaussure, enfiler une pairede chaussure

Jules César : empereur romain

La bataille à Dyrrachium : La bataille de Dyrrachium (ou Dyrrhachium) opposa le 10 juillet 48 av. J.-C. César et Pompée. Elle fait partie d'une série d'affrontements entre les deux généraux qui culminèrent lors de la bataille de Pharsale, un mois plus tard. Durant cette bataille, Jules César harangua ses soldats.

Retrousser ses manches ;remonter ses manches

Une victoire : un triomphe = une défaite

Un micocoulier : un arbre sorte d’orme

Un bel arbre du sud, son nom a des accents du midi. Il est présent sur tout le pourtour méditerranéen et pousse dans les terrains vagues et les bordures de chemin, mais on le trouve aussi dans les jardins d'ornement où sa belle allure fait merveille avec ses 20m de haut.

Il me prévint :il me devança

Mais je vous rendrai des points : mais je vous donnerai des points d’avance pour vous laisser un avantage puisque vous êtes plus faible

Basanée : bronzée, halée

Morne : triste abattu morose

Me lo pagaras en espagnol, signifie « tu me le paieras »

Quelle brioche : quelle bévue, quelle bêtise (expression grossière plus usitée)

Je ne m’y fie guère : je ne leurfais pas confiance

En grande pompe : avec beaucoup de faste, cérémonial, fastueux

Une modiste : une personne qui vend ou confectionne des articles de mode, en particulier des chapeaux de femme

Un gage : une preuve, un témoignage

Une affectation : un manque de naturel, de simplicité, = avec orgueil, snobisme

Une corbeille : un panier qui contient tous les présents offerts auxmariés pathétique : très émouvante

Une dévote : UNE PERSONNE qui est très pratiquante

L’enlèvement des Sabines : Romulus et Rumus après la fondation de Rome n’ayant pas de femmes enlevèrent les Sabines, jeunes filles d’un peuple voisin du Latium pour les épouser

L’enlèvement des Sabines est un épisode de la mythologie romaine durant lequel la première génération des hommes de Rome seprocure des femmes en les volant aux familles voisines des Sabins. L’enlèvement est supposé avoir eu lieu tout au début de l’histoire de Rome, peu après sa fondation par Romulus et ses disciples, majoritairement masculins. Cherchant des femmes pour fonder leurs familles, les Romains négocient sans succès avec les Sabins qui peuplent les environs. Craignant la naissance d’une société rivale, les Sabinsrefusent d’autoriser leurs femmes à épouser des Romains. Ces derniers planifient alors leur enlèvement. Romulus prétexte un festival équestre dédié à Neptune et proclame que la fête aura lieu avec les voisins de Rome. D’après Tite-Live, beaucoup de peuples voisins participent à cette cérémonie, dont les Caeninenses, les Crustumi, les Antemnates et de nombreux Sabins. Durant le festival, au...
tracking img