La video dans l'art

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2292 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
huin

Histoire de l’art :
Travail de recherche :

La vidéo dans l’art et
L’art au cinéma

Travail réalisé par Maxime Dagnelie, élève de 6TTB
Table des matières :

I. Introduction...…………………………………………………. page 3

a) Des prémisses de la vidéo…………………………….. page 3
b) Des prémisses de l’art vidéo………………………….. page 3
-L’art cinétique…………………………………... page 3 et 4-L’op art………………………………………….. page 4 et 5

II. L’art vidéo………………………………………………….... page 6

a) Les débuts…………………………………………….. page 6
b) L’art vidéo évolue…………………………………….. page 6
1) Les performances………….………………….. page 7
2) Les installations………………………………. page 8 et 9
3) En conclusion…………………………………. page 9

III. L’art dans le cinéma etl’inverse……………………………. page 10

a) Le surréalisme au cinéma……………………………. page 10
b) L’impressionnisme au cinéma……………………….. page 11
c) L’expressionnisme au cinéma……………………….. page 12

Pour conclure……………………………………………. page 13

La bibliographie………………………………………………… page 14

I. Introduction :

Dans les années 1950, un média va se développer fortement… Ce média est la vidéo. Ce n’est quedans les années 60 qu’elle est réellement accessible et qu’elle devient même un média commun. Ce nouveau medium va développer chez les artistes de nouveaux horizons. Les mouvements ne sont plus représentés fixement sur une toile, une photo, … Mais ils sont animées… ! Ce travail se fera en plusieurs parties, la première montrera comment le nouveau medium a été utilisé en tant qu’œuvre d’art(que l’on peut placer dans eu musée), et une deuxième partie portera sur le cinéma et l’influence des courants artistiques dans le septième  art.

a) Des prémisses de la vidéo

Bien avant l’arrivée de la vidéo, certains artistes ont tenté de décomposer les mouvements des humains, des animaux, … Le premier et certainement le plus connu des photographes à avoir décomposé les mouvementsd’un être vivant est incontestablement Eadweard Muybridge. Il a installé une série de douze appareils à déclenchement électrique tout au long d'une piste de course. La succession d'images dévoile tout du mouvement du cheval qu’il photographiait. Il a réalisé cette expérience le 18 juin 1878.

[pic]
Horse galloping, Eadweard Muybridge

b) Des prémisses de l’art vidéo

-L’art cinétiqueCependant, avant l’arrivée de l’art vidéo, de nombreux artistes ont tentés de produire des effets « animés », des effets futuristes,… L’art cinétique est un art où le spectateur doit s’investir, interagir avec l’œuvre. Pour cela, ils jouaient avec les illusions d’optiques, les mouvements des couleurs,… Cet art s’appelle l’art cinétique. Cet art est fondé sur la vibration rétinienne etsur l'impossibilité de notre œil à accommoder simultanément le regard à deux surfaces colorées, violemment contrastées. L’art cinétique est également un art où le spectateur doit s’investir, interagir avec l’œuvre. Comme par exemple, les modules de Calder.

[pic]

Dans l’art cinétique, différentes techniques sont utilisées pour rendre l’illusion tels que :

- Les contrastes noir et blancDans les années 1951, les premières œuvres optiques sont basées sur le contraste entre le noir et le blanc.

[pic]
L’Hommage à Malevitch, Vasarely

- Les moirages
Un effet de moiré est obtenu en entrelaçant des lignes d'abord noires et blanches, puis en couleur.

[pic]
Polyptych M. Alberto Biasi

-L’op art
L’op art ou art optique, apparaît des les années 1920 avec les nouvellesdécouvertes optiques (le fonctionnement de la rétine), mais c’est seulement dans les années 1960 qu’il atteindra son apogée avec des artistes tel que Vasarely. Cet art exploite les failles de l'œil à travers des illusions optiques. Mais à la différence de l’art cinétique, seul l’œil est le moteur de l’illusion. Le but de l’op art est bel et bien de montrer les failles de notre corps....
tracking img