La vie de mon chat

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1100 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
PET LIFE

« Madame, il est parfait ! A 72 ans, le poil est beau, il reste vif pour un spécimen d’intérieur, la digestion est bonne, et les dents encore blanches, non vraiment, une bonne petite vie popote et heureuse, parfait ! Parfait !»
Non, cet homme aux manières un peu efféminées ne me parle pas de mon époux, mais de mon vieux chat de 14 ans, en rv « révision annuelle ». 14 ans ça fait 72ans en convertisseur âge humain, « c’est pour que vous vous rendiez compte » me dit le docteur.

Tout en remettant l’animal dans sa boite de transport, je m’interroge sur la réflexion de mon véto : la vie de mon chat est elle un long fleuve tranquille ?
Il faut d’abord décrire la bête : il est grand, costaud (le chat, pas le véto), 5 kg tigré avec une certaine grâce aristocratique naturelle. Ilaurait pu être Bret st Clair (sic « Amicalement Vôtre » pour les incultes) dans une autre existence. (Non, je ne me la raconte pas, non !).

Il est arrivé à la maison à peine sevré, et ma fille, du haut de ses 4 ans à l’époque, l’a immédiatement kidnappé le mettant dans son lit pour dormir avec. J’ai tempêté, éloigné le chaton et une fois tout le monde couché, elle s’est relevé pour faire ceque nous lui avions interdit. Le lendemain matin, elle avait du caca jusqu’au cou. J’avoue avoir eu une poussée jubilatoire de solidarité avec le nouveau venu.
De ses premiers rapports avec chacun d’entre nous, il en tira les conclusions qui s’imposaient :
La fille c’était l’ennemie. (Voir plus haut)
Le fils, le bon pote.
Le mari qui vociférait la veille de son arrivée « Jamais, tu m’entends,Béa, jamais un chat ne franchira cette porte, moi vivant ! JAMAIS !!! » Le mari en question, donc, tomba sous le charme au bout de quelques jours, par conséquent, pas la peine d’en faire des tonnes avec cet homo sapiens là.
Et moi, j’étais le tiroir à bouffe.

6 mois plus tard, notre chat avait de nouveau d’excellentes raisons de nous faire la gueule :
1) nous l’avions affublé d’un prénom defille (« Croquette », erreur de diagnostic, personne n’est infaillible)
2) nous lui avions fait couper ses bijoux de famille.
Bref, il en resta indigné pendant des semaines, et il peut avoir l’air TRES indigné, je vous l’assure !

Puis survint l’épouvantable épisode du cachet à avaler.
Une indigestion mineure et les vétérinaires deviennent parfaitement inconscients ou débiles : donner unmédicament par voie orale à un chat relève du combat free figth en pleine jungle : Après un rude conseil de famille, quelques ruses éventées, et le sang de ses maitres sur les murs, il a fallu le coincer à plusieurs. Pendant que l’on insérait la « chose » dans son gosier, j’ai lu dans son regard qu’il perdait à cet instant même son innocence alors que se mélangeait sur sa langue les gouts amers ducachet et de la trahison mêlés.

Lorsqu’il eu 21 ans, nous sommes partis en vacances en Cote d’Ivoire et Croquette en stage commando chez mes parents.
Enfin ! Le souffle frais de l’aventure lui caressait la nuque !
Meubles hauts, bibelots de valeur, il pu allégrement allier témérité, courage, déchainement et sauts casse gueule. Il avait mis en place un parcours rodé du combattant, qui laissaitderrière lui verres brisés et hurlements paternels.
Pourtant, à notre retour, au moment même ou notre avion se posait sur le tarmac de Roissy, il s’est couché devant la porte d’entrée et n’en a plus bougé jusqu’à notre arrivée.
La fête était belle et bien finie.

A ses 28 balais, nous avons fait gite d’accueil.
Doudou, jeune adolescent fougueux et rigolo, poils gris et blancs est arrivépour les vacances. J’ai clairement entendu Croquette me demander « d’où y vient c’branleur ? ». Doudou a été mis au pas vite fait, par son hôte façon Rambo dans ses mauvais jours, avec un doigt de « et t’as pas intérêt à y revenir ! » mais ils avaient pour commentaire commun « même pas une femelle à se mettre sous la dent dans cette baraque !»

Quand son quarantième anniversaire arriva, il...
tracking img