La vie quotidienne sur le front durant la pgm: étude de textes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2216 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La vie quotidienne au front pendant la première Guerre Mondiale.

Ceci est un devoir à faire à la maison, vous devez utiliser votre manuel et votre cours pour le réaliser.
Soignez la présentation, l’orthographe et le niveau de langue car ils sont évalués sur 2 points.

Partie 1 : Etude de documents. (26 points)

Lisez attentivement les textes de ce dossier et répondez aux questions pardes phrases.

Richard Hoffmann était artilleur dans l’armée allemande. Il avait trente et un ans en 1914.

Strasbourg-Neudorf, le 22 septembre 1914,
Ma chère mère, ma chère sœur,
Après avoir traîné pendant quelques semaines à Strasbourg et aux alentours, à faire des exercices de tir, des marches forcées, des revues sans fin, nous avons soudain reçu le 26 ou le 27 août, l’ordre de départ ; enune demi-heure, tout le monde était en ordre de marche. Pour où ? Personne n’en savait rien. On nous a chargés, ou bien nous sommes montés nous-mêmes, corps, biens et chevaux sur un train et nous voilà partis dans la nuit sombre.
Au petit matin, nous sommes descendus dans une gare proche de la frontière allemande. Le long du chemin : traces de combats, champs piétinés ; dans ce chaos désertique,toutes sortes de matériels de combat, des hommes enterrant les derniers morts, et dans l’air, cette odeur pénétrante du champ de bataille. Nous avons fouillé quelques sacs, dans chacun d’eux, il y avait des lettres et des cartes, en français et en allemand, adressées aux êtres chers de l’arrière ; elles se terminaient dans l’espoir de les revoir sains et saufs. Tout ça a jeté un grand froid : ceuxqui les avaient écrites étaient morts. (...)
En fin d’après-midi, nous avons passé la frontière française sans le savoir. (...) nous avons pris nos quartiers dans le village français de Parray ou quelque chose de ce genre. Bien entendu, l’endroit avait déjà été visité depuis longtemps par nos troupes, mais malgré tout, chacun serrait sa carabine un peu plus fort. Comme tout les villages de Franceque j’ai traversés, c’était un village crasseux : des tas de fumiers et de vieilles ordures le long de la rue, devant les portes des maisons massives, aux fenêtres étroites et aux pièces sombres et sales, partout, des réparations de fortune, des bâtiments faits de bric et de broc. Et ne parlons pas des Françaises (...). Avec l’aide d’un camarade parlant parfaitement le français, nous avons obtenude nos hôtesses qu’elles nous fassent du café et qu’elles nous apportent du lait. Dîner nocturne à base de café au lait et de pain de soldat sec ; tout est parti si vite que nous n’avons rien pu mettre de côté pour l’emporter. Puis nous nous sommes entretenus avec elles de la guerre ; c’était tout de même intéressant de savoir ce que la population française pensait de la guerre. Les femmes lasouhaitaient aussi peu que nous, leurs maris étaient aussi au front et servaient dans les unités qui nous faisaient face. Quelle ironie du sort ! Demain, peut-être, leurs obus faucheront leurs femmes. C’est ça la guerre !
Chère mère, je te dis encore pour te rassurer que je ne me suis jamais porté aussi bien que depuis que je suis soldat et que notre courage n’a jamais faibli. Nous sommes tousanimés d’une foi inébranlable en l’heureuse issue de notre juste cause. (…)
Votre Richard.
1) Présentez le contexte de ce document (date du document, dates de début et de fin de la première guerre mondiale, phase de la guerre : guerre de mouvement ou de position). 1,5
2) Les soldats sont-ils envoyés directement au combat après leur mobilisation ? Justifiez votre réponse à l’aide du texte. 1,53) Expliquez les deux passages soulignés à l’aide de vos connaissances et du document : Dans quelle région se trouvent les soldats allemands ? Pourquoi ? 2
4) Comment ces soldats allemands se nourrissent-ils ? Quelles conséquences cela peut-il avoir pour les populations civiles ? 2
5) Quel est l’état d’esprit de la population (soldats et civils) au début de la guerre ? Justifiez à l’aide...
tracking img