La violence faite aux femmes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1876 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La violence faite aux femmes

« Si je ne pars pas tout de suite, c'en est fini de moi. Retarder et réfléchir n'est plus une option. Fuir, vite! Je file chercher mon sac à main, passe devant son bureau sur la pointe des pieds et m'engouffre dans la rue. J'y resterais 2 ans, prix à payer pour ne plus être humiliée, battue, violée par mon compagnon. J'ai tout perdu avec lui, ma famille, montravail, mes relations sociales, ma dignité »

Ces quelques mots sont extraits du livre intitulé Brigitte, 2 ans de rue écrit par une femme victime de violences.
Au fur et à mesure de mes recherches pour ce travail, j'ai vu défiler des kilomètres de chiffres, de propositions de loi, de textes etc, etc...

Puis une question s'est imposée à moi. Mais qu'est ce qu'on a fait pour mériter ça, toutes cesviolences quelles que soit les formes quelles prennent?
Sommes-nous des sous-être humains?
Ève, ma sœur, qu'a-tu fais?

Un peu d'histoire...

Dans un premier récit,Genèse1, le couple primitif, Adam et Ève est crée en même temps.
Dans un second récit, Genèse 2, Adam et Ève sont crées séparément et successivement. Dieu crée d'abord Adam, puis le voyant seul et sans but, il décide de luidonner une compagne semblable à lui.
Il prélève alors sur le corps d'Adam une côte et façonne Ève à partir de celle -ci.
Dans cette version, celle qui sera retenue, Ève est seconde, faite pour l'homme et tirée de lui, dans une position initiale hiérarchiquement inférieure.

Puis le serpent intervient. Ève écoute sa voix, curieuse de savoir ce que Dieu peut bien leur cacher. Ainsi, à cause d'elleAdam désobéit, croque le fruit défendu et partage sa faute.
Chassés du paradis ils sont condamnés à l'exil terrestre. C'est le début de l'histoire humaine.

Dans le tableau de Jean Cousin, Éva Prima Pandora, Ève première Pandore, peint vers 1550, la femme belle, séduisante, au corps magnifique tout en rondeurs dissimule une femme dangereuse, malfaisante comme l'insinuent la tête de mort et leserpent autour d'elle.
Pandore était la première femme dans la tradition classique, celle de l'Antiquité grecque.
Elle aurait été modelée par Héphaïstos, le dieu artisan, avec de l'eau et de la terre.
Encore une fois, on retrouve l'idée de la femme façonnée à partie de quelque chose.
Il est intéressant de voir que la mythologie grecque et l'antiquité juive représente de la même façonl'apparition de la femme,non pas comme des créations mais comme des fabrications pour les hommes. Toutes les deux sont belles, mais toutes les deux sont des cadeaux piégés. Pandore est utilisée par Zeus pour se venger des hommes et Ève causera la perte d'Adam.

Quelle image, quelle représentation de la femme! Il y a ici l'idée qu'il faut se méfier des femmes: elles sont belles mais leur séduction estdangereuse.
Mais il y a une représentation de femme à l'opposé d'Ève, me direz-vous c'est Marie.
Marie c'est l'anti-Ève, son contraire. Elle est la femme bonne et vertueuse, toujours représentée vêtue. Elle est la servante de Dieu, elle est soumise, obéissante, donc non dangereuse pour les hommes.

Histoire des femmes,Affaires de femmes.

Les femmes se sont transmis de mère en fille dessavoirs sur le corps, la vie et la mort, ont accouché les enfants, accompagné les mourants. Elles avaient un savoir empirique fondé sur l'expérience, connaissaient les maladies les plus courantes,soignaient par les plantes.
Elles avaient une certaine sagesse du corps qui pouvait s 'accompagner de superstitions. Elles prononçaient des formules qu'elles croyaient magiques, jetaient de soit-disantsorts,disaient qu'elles tenaient leurs pouvoirs de l'au-delà.
L'Église ne pouvait supporter leurs prétentions, pas plus que les médecins de l'époque.
Il n'en fallait pas plus pour les accuser de sorcellerie. Déjà persécutées au Moyen-Age, elles l'ont surtout été aux 17ème et 18ème siècle, quand l'Église a persuadé l'État qu'elles étaient dangereuses pour l'ordre public. Des milliers de femmes ont...
tracking img