La vision de l'homme et de la société chez françois villon

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3029 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LA VISION DE L'HOMME ET DE LA SOCIETE CHEZ FRANCOIS VILLON

La fin du Moyen-Âge est un âge de profond pessimisme, c'est la fin d'une époque, celle du héroïsme, la vision sociale est accablée après la Grande Peste du XIVème siècle et en pleine Guerre de Cent Ans contre les Anglais. Mais c'est aussi la période de grands changements, l'architecture se renouvelle, tout comme les arts et lalittérature, la monarchie voit apparaître de nouveaux rois : des rois modernes et l'émergence d'un État plus centralisé se profile, c'est l'époque des mutations. La littérature change aussi, le moyen français prend le pas de l'ancien français dès le XIIIème siècle mais c'est surtout la conception de la littérature qui évolue comme le montre les œuvres de François Villon. François De Montcorbier, ditVillon est né en 1431, pendant l'occupation anglaise et est mort probablement en 1463, date à laquelle il cessa de laisser des traces de son existence. Sa vie fut mouvementée et intense, passant de la vie de clerc et d'étudiant à une vie d'errance et de larcins. Il s'en inspira pour sa poésie. Ces œuvres principales sont Le Lais, écrit en 1457, Le Testament ; écrit en 1461 et la Ballade des Pendus,datant de 1462. Il a également publié un Épître à Marie d'Orléans en 1457, fille du duc d'Orléans qui fut son protecteur, pour Charles d'Orléans, il a aussi rédigé une Ballade des Contradictions ainsi qu'une Ballade franco-latine. Les thèmes de sa poésie sont nombreux et classiques : la mort, la vieillesse, l'injustice, l'amour impossible ou déçu ou encore les affres de l'emprisonnement. Ce poètefrançais va renouveler la forme de la poésie, la manière de parler de soi et de traiter des thèmes poétiques. Il renverse les valeurs admises, cède au burlesque ou au paillardise dans ses descriptions tout en multipliant les innovations de langage à une époque où les codes et la symbolique intellectuelle sont supérieurs au fond du propos. La relation étroite entre sa poésie et sa vie privée fait delui un poète de son temps. Il nous offre ainsi sa propre vision de l'être humain et de la société, puisqu'il se base sur eux pour écrire sa poésie. On peut se demander quelle est la vision de l'homme et de la société chez François Villon dans les Poésies Complètes ?

I- Une poésie ancrée dans la société d'ordres du XVème siècle

a) les représentants de l'autorité : la noblesse

p95, IX,Le Testament → figure du roi et du Dauphin « ainsi en preigne au feu Daulphin ! », FV parle ici de Louis XI qui ne supportait pas son titre de Dauphin, c'est rebellé contre son père Charles VII et s'est exilé. Cet effacement de titre est un changement de statut pour lui mais aussi une marque de reconnaissance de la part de FV à son nouveau roi.
problèmes avec Charles VII, roi de France,querelles étudiantes (1453-1454 suppression cours) il en parle dans Le Testament
rappel : le 2 octobre 1451, le nouveau roi Louis XI libère des prisonniers dont FV pour fêter son arrivée au trône, il écrit alors un remerciement appelé Ballade contre les ennemis de la France → bienveillance envers son nouveau roi ?

Charles d'Orléans → p279, VII, Poésies Diverses → « prince clement »remerciement pour l'avoir accueilli et aux bienfaits de leur amitié + il a écrit une ballade pour sa fille Marguerite lorsqu'elle est née.
a des amis dans la noblesse et le clergé (p293, IX, PD → « nobles hommes, francs de quars et de dix »)
parle des nobles et de rois dans Ballade [des seigneurs du temps jadis], p119, LT → « Alfonce le roy d'Arragon, / le gracïeux duc de Bourbon, / etArtus le duc de Bretaine, / et Charles septiesme le bon ? / Mais où est le preux Charlemagne ? […] le roy Scotiste / […] le roy de Chippre de renom, / Helas ! Et le bon roy d'Espaine  / [..]  Où est le bon Clacquin, le bon Breton ? / Où le com(p)te Dauphine d'Auvergne, / et le bon feu duc d'Alençon ? »

=> il y a quand même un certain respect des nobles, FV ne se moque pas d'eux comme il le...
tracking img