Laboratoire chr lille

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 37 (9035 mots )
  • Téléchargement(s) : 1
  • Publié le : 23 août 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRODUCTION

Durant les mois de juin et juillet, j’ai eu l’occasion de faire mon stage de laboratoire au Centre de Biologie Pathologie au sein du Centre Hospitalier Régional Universitaire de Lille dans le cadre de mes études à l’ESPAS. Cette expérience m’a permis de mieux connaître l’univers des laboratoires au travers de son organisation, ses méthodes et techniques de travail.

J’ai été,pendant ces 2 mois l’équivalent d’un technicien de laboratoire, j’ai donc pu me mettre dans la peau d’une personne dans la vie active et donc appréhender les aspects aussi bien positifs et négatifs de cette dernière.

Le Centre de Biologie Pathologie représente pour moi l’endroit idéal pour un stage en laboratoire car celui-ci concentre l’ensemble des services nécessaires à tous types d’analyseset cela au sein d’un centre hospitalier. Cette situation permet donc une grande diversité au niveau des tests et manipulations effectués, de plus de nombreux internes et stagiaires sont présents et tournent tout au long de l’année ce qui fait que les techniciens sont alors habitués à former de nouveaux étudiants et ont donc acquis une certaine pédagogie.

Ce rapport développera donc premièrementle cadre du stage, ensuite sa description comprenant l’objectif et le déroulement du stage et pour terminer ce qu’il m’a apporté tant au point de vue scientifique, social et professionnel.

I- Le cadre du stage
1- descriptif général du Centre de Biologie Pathologie

Jusqu’en 2007, la dispersion des vingt-six laboratoires sur tout le CHRU rendait difficile la coopérationinterdisciplinaire et la vétusté des locaux ne satisfaisait plus à la réglementation. C’est pourquoi, dans le cadre du Plan Hôpital 2007, le CHRU envisage la construction d’une nouvelle structure.
Avant la construction du Centre de Biologie Pathologie, 26 laboratoires étaient répartis sur l'ensemble des établissements et sur le Pôle Recherche de la Faculté. Désormais, plus de 780 professionnels, dont 135praticiens travaillent dans les nouveaux locaux. Cela représente 9 à 10 000 tubes par jour, dont 80% du flux est concentré entre 8 et 13 heures pour un total de 8 millions d’actes de biologie par année.

Cette structure unique en France de part sa taille regroupe aujourd’hui, vingt-trois laboratoires sur plus de 17 500 m².
La construction de ce centre s'est inscrite dans le projetd'établissement du CHRU, en favorisant à la fois le retour à l'équilibre économique de l'hôpital et le développement de ses activités.
Un défi pour que le CHRU reste toujours à la pointe de la technologie.

La Fédération de Biologie Pathologie est composée de sept pôles dont 6 se situent au CBP :

- Pôle de Biochimie,
Biologie Moléculaire
- Pôle d’Hématologie
- Pôled’Immunologie
- Pôle de Microbiologie
- Pôle de Pathologie
- Pôle de Prestations
Communes

Hors CBP :
- Pôle GAPII : Génétique,
Andrologie, Procréation,
Infertilité, Imagerie

Au-delà d'un rapprochement géographique des laboratoires, le Centre de Biologie Pathologie permet :
▪ Un meilleur service aux patients
La prise en charge du patient est améliorée en permettantd'apporter la réponse la plus rapide et la plus complète possible aux demandes d'analyses.
▪ Une participation à la maîtrise des coûts
Par la mise en commun de moyens matériels et humains au sein des plateaux techniques ouverts et partagés ou d'unités logistiques.
▪ De promouvoir le rôle de recours du CHRU
Dans les différents domaines de la Biologie ou l'Anatomie pathologie et inciter audéveloppement de coopérations inter hospitalières
▪ D'améliorer les conditions de travail du personnel employé dans les laboratoires
En leur permettant d'évoluer dans un environnement plus fonctionnel, mieux adapté à l'évolution des pratiques professionnelles. Il pourra être également l'occasion d'une opportunité, pour certains personnels, d'évolutions professionnelles, grâce à une...
tracking img