Laclos, lld

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (255 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Le lyrisme est un genre qui se présente comme un lieu par excellence du « je » et manifeste sa relation à la nature, à l’Homme. Le lyrismevarie sur les thèmes de l’amour, de la mort, de la joie et de la douleur, toujours dans l’expression des sentiments. Le poète cherche, pardes textes de forme savante ou populaire, à donner une portée plus grande à son expérience individuelle, à transcender sa condition d'êtrehumain. Le lyrisme s'épanouit dans une société et dans une littérature qui accordent une grande importance à l'individu, à sa libertéd'expression et de passions. Il s'accommode mal des règles et des lois de la raison. Ainsi, il n'est pas étonnant qu'en France, aux XVIIe et XVIIIesiècles, il n'y ait pratiquement pas eu de poètes lyriques: la doctrine classique avait complètement étouffé le lyrisme.
Au moyen âge, le poètelyrique occupe aussi une place de choix: il est au service des seigneurs, il écrit pour divertir une élite oisive. Mais il n'a pas toujoursune situation aussi favorable. Par exemple, au XIXe siècle, en France, il devient un solitaire, un exilé, un homme qui vit hors du monde, dansla pauvreté: c'est le poète maudit. Il occupe une place à part et n'est au service de personne (ex.: Baudelaire, Verlaine, Rimbaud). Encorede nos jours, le poète lyrique est refoulé dans les marges. Le rôle qu'il joue dans la société est considéré comme négligeable, insignifiant.
tracking img