Lafage elements histoire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4085 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
QUELQUES ELEMENTS D’HISTOIRE LOCALE

La population de Lafage, qui s’élevait à 150 habitants lors du recensement de 1962, a décliné jusqu’en 1990 ou elle est tombée à 65 habitants pour se redresser depuis assez nettement, puisque aujourd’hui on peut dénombrer environ 120 habitants permanents, grâce à la venue de nouveaux habitants, d’abord français, puis, ces dernières années des arrivantssurtout britanniques (plus d’une vingtaine de personnes en résidence permanente et le mariage de Monsieur et Madame Lilley cet été), ou d’origine d’autres pays européens. Nous avons également accueilli une personne d’origine russe qui a fondé une famille à Lafage et s’y est mariée, et nous recevons en résidence secondaire deux familles américaines.

Il nous a semblé intéressant, pour toutes cesfamilles nouvelles venant s’intégrer à notre communauté, de transmettre quelques éléments d’histoire régionale et locale

.
- les occupations humaines dans l’Aude et L’Ariège :
________________________________________

On trouve des traces d’occupation humaine dans notre région depuis la Préhistoire

-La Prehistoire :
un inventaire des grottes, dolmens et menhirs de l’Aude aété publié par Germain Sicard en 1926.
De nombreuses grottes ou lieux-dits ont livré des haches de pierre polie, des silex taillés : Citou, Greiffeil, Bugarach, Ouveillan etc.., des pièces de l’âge du Bronze :Armissan-Axat
(Poignard,fibules, flèches), Caunes Minervois (objets en bronze et Or), Castelnaudary (haches de bronze près d’une ferme), Sougraigne etc..

La période magdalénienne estbien représentée aussi bien dans l’Aude (grottes de Gruissan-la Clape) que surtout dans l’Ariège (très nombreuses grottes et en particulier la grotte ornée de Niaux, l’une des trois « cathédrales de la Préhistoire », avec et Altamira dans le Levant espagnol. Depuis peu de temps la grotte Cosquer, récemment découverte et de même facture s’ajoute à cette liste)
Au cours de cette période qui va nousconduire jusqu’à l’Ere dite moderne, notre région est successivement occupée par les ligures, venus d’Italie et qui semblent construire les premiers oppida (précurseurs des oppida romains puis de nos châteaux fort) sur les hauteurs.
Ils furent suivis par les Ibères, d’origine espagnole, puis par les Volques tectosages, premiers peuples de culture celtique.

- Les débuts de l’Ere Moderne :La période gauloise témoigne d’une occupation importante, de nombreuses monnaies gauloises sont découvertes à Moussan, Ladern, Port la Nouvelle, Caunettes, deux magnifiques roues de char en bronze ainsi que diverses pièces actuellement visibles au musée Saint Raymond à Toulouse furent découvertes à Fa ou Rennes le Château en 1740

Les premiers colons grecs, venus de la colonie de Marseille,s’implantent à l’embouchure du fleuve Atax (l’Aude) et fondent Narbonne : les échanges se développent avec les gaulois de l’intérieur des terres
En 218 avant J.C, le général carthaginois Annibal et ses éléphants, venant d’Afrique à travers l’Espagne, traversent l’Aude pour franchir les Alpes et attaquer Rome..
Les Romains conquièrent Narbonne en -125 , puis envahissent et occupent la région en ladéveloppant : en - 118 Crassius Licinius s’allie avec les volques et fonde la Province de la Gaule Narbonnaise qui sera un modèle de réussite économique, de nombreux colons romains, souvent anciens légionnaires s’installant sur place et développant agriculture et vignobles, exportés vers Rome par le Port de Narbonne.
La Pax Romana va s’appliquer à notre région pendant près de 500 ans, y amenantculture, richesse, droit romain, intégration des élites et des peuples au monde romain.
Les sites romains se comptent par dizaines autour de l’ancienne voie romaine, que la route nationale Toulouse-Carcassonne ainsi que l’autoroute suivent dans ses grandes lignes, à l’exception de zones plus inondables, la voie romaine passant alors sur les hauteurs environnantes. La plupart de nos villes...
tracking img