Laiterie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3893 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
ADM 1013 | |
| |
|Comportement organisationnel |

Fichier-réponse

|Travail noté 1 |
|Série 10 |
|25 points|


Étape 1
Résumé des faits

La laiterie de la Rive-Sud est une petite entreprise qui est implantée depuis plusieurs années, elle fait la distribution de ses produits dans un rayon de quatre vingt kilomètres de la laiterie. Depuis sa création, l’entreprise est rentable mais ne prend aucune expansion et n’a subi aucun changementorganisationnel. Dans l’entreprise, dix chauffeurs s’occupent de la distribution des produits, l’expéditeur, Al Brown, doit charger les produits dans les camions des chauffeurs, comptabiliser les produits entrants et sortants, par la suite, il doit s’occuper de l’entretien de la bâtisse, il est à l’emploi depuis trente-cinq ans. L’unité de distribution est dirigée par un gestionnaire dont relève unsuperviseur, un expéditeur et dix chauffeurs. Le directeur de la laiterie, Jerry Jones, occupe le poste depuis sept ans, mais il est dans l’entreprise depuis vingt ans. Il supervise la production, le marketing et les finances. De plus, il a établi les parcours de distribution et le système de contrôle interne. Dernièrement, il s’interrogeait sur la rémunération des chauffeurs, ceux-ci sontactuellement payés à la semaine, ils ont déjà été payés à la commission mais étant donné l’inégalité des parcours au niveau des chiffres de vente, cette option n’est plus en vigueur. Jerry Jones semble vouloir revenir à cette méthode « Je pense que cette façon est beaucoup plus efficace pour motiver la personne que de tourner autour du pot ». Par contre, il semble que le directeur tenterait de tomberdans l’excès de supervision « afin de m’assurer qu’ils font ce qui est attendu d’eux, je vérifie constamment ce qu’ils font ». La priorité numéro un de l’entreprise selon Jerry Jones est le client. Il est prêt à tout pour satisfaire la clientèle allant même aux menaces envers les chauffeurs « J’avertis le chauffeur que s’il perd ce client, je vais alors lui donner trois autres comptes à la placede celui qu’il pourrait perdre ». Jerry Jones est tellement convaincu que son système de contrôle des inventaires est infaillible, qu’il fait confiance aux chauffeurs quant à leur honnêteté de la marchandise qui entre et sort de leur camion. Un ancien chauffeur de Jerry, confie que son ancien patron adoptait un style de supervision très contrôlant et sans reconnaissance, le chauffeur lui ayantdéjà mentionné qu’il manquait de compliment, Jerry lui a répondu « Si tu fais quelque chose de pas correct, tu vas en entendre parler : si tu fais du bon travail, ce n’est pas moi qui va t’en parler ». De plus, il semblerait que le système d’inventaire est trop souple, les glacières ne sont jamais verrouillées, la surveillance n’est pas constante, donc les chauffeurs peuvent prendre des produitssupplémentaires sans difficulté. De plus, une habitude a été prise par les chauffeurs, soit de livrer moins de produits, faire la facture, se faire payer, aller chercher les produits manquants se faire payer sans faire de nouvelle facture.

Étape 2
Identification du problème

Le cas « La laiterie de la Rive-Sud », illustre un problème de supervision. Selon le cas, l’unité de distributionest dirigée par un gestionnaire dont relève un superviseur, un expéditeur et dix chauffeurs. Tout au long de la lecture, le cas ne mentionne pas les tâches spécifiques du superviseur, hormis qu’il assume la responsabilité des activités laitière locale et qu’il peut prendre la route lorsqu’un chauffeur est absent alors que celui-ci devrait contrôler le travail de l’expéditeur et des chauffeurs....
tracking img