Lalala

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 62 (15418 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
PRÉSENTATION

 
        Dans cette leçon, nous poursuivons notre parallèle en nous penchant cette fois-ci sur l'art et la philosophie. Nous allons donc nous questionner sur la nature de l'art et sur sa signification pour la philosophie. En effet, créer des objets qui, en plus de leur utilité, portent de la beauté est une caractéristique purement humaine. C'est donc de la tendance à enjoliverque sont sorties la musique, la poésie, la peinture, etc. Dès lors quelle est la signification des œuvres ainsi engendrées? S'agit-il de simples divertissements accommodés au goût des consommateurs ou de productions qui ont une valeur profonde? Pour la philosophie, l'art, du moins dans ses réalisations les plus remarquables, n'est pas insignifiant; il est, au contraire, ce qui met sur la pisted'une saisie plus exacte de notre réalité humaine. On pourrait même aller jusqu'à prétendre que la philosophie élève au niveau de la pensée générale les intuitions des grands artistes. On en reparlera dans le chapitre.
        L'art est inséparable de celui qui le produit, l'artiste, cet étrange personnage qui n'est pas comme les autres et qui, d'une certaine façon, souffre de sa différence. C'est dumoins ce que soutient Baudelaire, poète français du XIXe siècle. Dans les quatrains qui suivent, il met, dans la bouche de la mère qui vient d'engendrer un poète, cette plainte terrible :

Ah! que n'ai-je mis bas tout un noeud de vipères,
Plutôt que de nourrir cette dérision!
Maudite soit la nuit aux plaisirs éphémères
Où mon ventre a conçu mon expiation!
Puisque tu m'as choisie entretoutes les femmes
Pour être le dégoût de mon mari,
Et que je ne puis pas rejeter dans les flammes,
Comme un billet d'amour, ce monstre rabougri,

Je ferai rejaillir ta haine qui m'accable
Sur l'instrument maudit de tes méchancetés,
Et je tordrai si bien cet arbre misérable,
Qu'il ne pourra pousser ses boutons empestés.

        Peut-être y a-t-il dans ces vers exagération. Du moinstraduisent-ils, sous la plume d'un grand poète, l'idée que l'art n'est pas de l'ordre des choses insignifiantes, mais qu'il est une sorte de mission et de fatalité échouant à des êtres d'exception. L'art est une question qui nous touche tous de près, tous les jours. En lisant ce chapitre, songez à votre propre conception de l'art en la comparant aux notions et aux exemples que je vous présente. Ce sera lameilleure manière d'enrichir non seulement votre réflexion sur l'art mais surtout votre compréhension de ses rapports à la philosophie.

4. PHILOSOPHIE ET ART

       4.1 Les origines

L'origine de l'art, comme celle de la religion, se perd dans la nuit des temps. On s'imagine facilement que la musique, la poésie, la sculpture et la peinture ont toujours accompagné l'humanité. Quand on estplacé devant les fresques de Lascaux ou encore devant des statuettes préhistoriques, il est difficile de résister à l'idée que les yeux qui regardaient ces oeuvres n'éprouvaient pas des sentiments un peu semblables à ceux que nous avons devant une toile qui nous touche.

        Cependant, croyez-vous que l'art a pour nous la même signification qu'il avait pour nos plus lointains ancêtres? Rien demoins sûr. Il resterait une trace de cela dans le double sens du mot même. En effet, l'art, dans un premier temps, renvoie à ce que font les cinéastes, les peintres, les sculpteurs, les musiciens, etc. Dans un second temps, il est associé à des activités comme la cuisine dans l'expression « art culinaire ».

        Prenons un exemple. Pour nous, un cuisinier et un peintre ne tombent pas dansla même catégorie. L'un est un artisan et l'autre est un artiste. L'un apprête la nourriture en y apportant, dans l'exécution et la présentation, un raffinement qui va au-delà du simple besoin de nourrir. Quant à l'autre, il se livre à une activité qui ne vise pas la satisfaction des besoins nécessaires à la survie.

        À partir de ces considérations, on peut penser que l'homme au début...
tracking img