Lamrtine

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (545 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Lamartine :

« Rochers muets ! Grottes ! Forêt obscure ! » Nous interpelle sur l’hostilité des lieux. Ces trois textes font appel aux mêmes éléments naturels : le lac, l’eau, les montagnes, faceauxquels le poète éprouve une sensation d’isolement et qui le confrontent à la notion d’éternité.

Le titre du poème évoque un lieu aimé qui a été le refuge du poète et de sa compagne : seule lanature semble conserver une trace intacte de son bonheur. La nature en général et le lac en particulier sont le cadre dLamartine :

« Rochers muets ! Grottes ! Forêt obscure ! » Nous interpelle surl’hostilité des lieux. Ces trois textes font appel aux mêmes éléments naturels : le lac, l’eau, les montagnes, face auxquels le poète éprouve une sensation d’isolement et qui le confrontent à la notiond’éternité.

Le titre du poème évoque un lieu aimé qui a été le refuge du poète et de sa compagne : seule la nature semble conserver une trace intacte de son bonheur. La nature en général et le lac enparticulier sont le cadre du bonheur passé

u bonheur passéLamartine :

« Rochers muets ! Grottes ! Forêt obscure ! » Nous interpelle sur l’hostilité des lieux. Ces trois textes font appel auxmêmes éléments naturels : le lac, l’eau, les montagnes, face auxquels le poète éLamartine :

« Rochers muets ! Grottes ! Forêt obscure ! » Nous interpelle sur l’hostilité des lieux. Ces trois textesfont appel aux mêmes éléments naturels : le lac, l’eau, les montagnes, face auxquels le poète éprouve une sensation d’isolement et qui le confrontent à la notion d’éternité. Lamartine :

« Rochersmuets ! Grottes ! Forêt obscure ! » Nous interpelle sur l’hostilité des lieux. Ces trois textes font appel aux mêmes éléments naturels : le lac, l’eau, les montagnes, face auxquels le poète éprouve unesensation d’isolement et qui le confrontent à la notion d’éternité.

Le titre du poème évoque un lieu aimé qui a été le refuge du poète et de sa compagne : seule la nature semble conserver...
tracking img