Lancelot-chretien de trois

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 353 (88097 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 juillet 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
lot
|Chrétien de Troyes : Lancelot |
|Auteur |Chrétien de Troyes |
|Titre |[Le] chevalier de la charrette : Lancelot / Chrétien de Troyes ; [texte établi, trad. parAlfred Foulet et Karl|
| |D. Uitti |
|Publication |Num. BNF de l'éd. de Paris : Bibliopolis, 1998-1999. |
| |Reprod. de l'éd. de Paris : Bordas, 1989|
|Collection |Classiques Garnier |
|Notes |Texte en ancien français avec trad. en français moderne. |
| |Document numérisé en mode texte.|
| |Seuls les textes sont numérisés |
|Autre(s) auteur(s) |Foulet, Alfred. Ed. Trad. |
| |Uitti, Karl David. Ed. Trad.|
|Domaine |Littérature française |
|Identifiant |N101432 |
|  | |
1

2 [Le] chevalier de la charrette [Document électronique] : Lancelot / Chrétien de Troyes ; [texte établi, trad. par Alfred Foulet et Karl D. Uitti

3

[Le] chevalier de la charrette [Document électronique] : Lancelot / Chrétien de Troyes ; [texte établi, trad. par Alfred Foulet et Karl D. Uitti 1
ancien français1
français moderne 276
4

 

1 ancien français

Des que ma dame de Chanpaigne

Vialt que romans a feire anpraigne,

Je l'anprendrai mout volentiers,

Come cil qui est suens antiers

De quanqu'il puet el monde feire,

Sanz rien de losange avant treire.

Mes tex s'an poïst antremetre

Qui i volsist losenge metre,

Si deïst, et jel tesmoignasse,

Que ce est la dame qui passeTotes celes qui sont vivanz,

Tant con les funs passe li vanz

Qui vante en mai ou en avril.

Par foi, je ne sui mie cil

Qui vuelle losangier sa dame;

Dirai je: "Tant com une jame

Vaut de pelles et de sardines,

Vaut la Contesse de reïnes"?

Naie, je n'en dirai ja rien,

S'est il voirs maleoit gré mien;

Mes tant dirai je que mialz oevre

Ses comandemanz an cest oevreQue sans ne painne que g'i mete.

Del CHEVALIER DE LA CHARRETE

Comance Crestïens son livre;

Matiere et san li done et livre

La Contesse, et il s'antremet

De panser, si que rien n'i met

Fors sa painne et s'antancion.

Des or comance sa reison.

A un jor d'une Acenssion

Fu venuz de vers Carlion

Li rois Artus et tenu ot

Cort molt riche a Camaalot;

Si riche com aujor estut.

Aprés mangier ne se remut

Li rois d'antre ses conpaignons;

Molt ot en la sale barons,

Et s'i fu la reïne ensanble;

Si ot avoec li, ce me sanble,

Mainte bele dame cortoise,

Bien parlant an lengue françoise;

Et Kex qui ot servi as tables

Manjoit avoec les conestables.

La ou Kex seoit au mangier,

A tant ez vos un chevalier

Qui vint a cort molt acesmez,...
tracking img