Larves mollusques

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4096 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Suivi larvaire et de captage de mollusques en Gaspésie
Rapport final

Dossier no 710.68 Rapport commandité par la SODIM

Octobre 2007

Université du Québec à Rimouski Institut des sciences de la mer

Suivi larvaire et de captage de mollusques en Gaspésie Projet SODIM (710.88) Rapport final

Nathalie Rayssac Réjean Tremblay (directeur) Jean-Marie Sévigny (codirecteur) Benoît Thomas(codirecteur)

Octobre 2007

RÉSUMÉ
Actuellement les travaux de recherche axés sur le recrutement focalisent essentiellement sur des espèces de poissons marins tandis que les études sur le recrutement des espèces d’invertébrés sont moins nombreuses. Le recrutement est une étape clé du cycle de vie des organismes méroplanctoniques qui intervient dans la régulation des populations adultessessiles. Dans cette étude, nous nous intéressons au recrutement de la moule bleue (Mytilus spp.) dans des zones d’hybridation de deux espèces : M. edulis et M. trossulus. Les individus ont été échantillonnés dans le havre de Gaspé semi fermé et la baie ouverte de Cascapédia de la mi-mai à la mi-octobre afin de couvrir l’ensemble des périodes de ponte et de recrutement. Les prélèvements hebdomadaires delarves planctoniques, d’individus matures et la mise à l’eau de collecteurs ont permis d’étudier les relations entre la gamétogenèse, l’abondance larvaire et l’abondance de recrues. D’après les résultats, il n’y aurait pas de relation entre la gamétogenèse d’adultes en élevage, l’abondance larvaire et l’intensité de fixation. Cependant, conformément à diverses études, les producteurs ont remarquéque la prédiction de la période de fixation basée sur l’abondance larvaire a été favorable à leur production. Un suivi des abondances larvaires permettrait donc de signaler le début de la période de fixation. Néanmoins, cet indice ne pourrait pas être utilisé dans la prédiction du succès de recrutement à cause de la complexité de ce processus. Ces résultats ont soulevés de nouvelles questionsconcernant les effets de la dynamique des populations sur les collecteurs, de la dispersion larvaire sur les flux géniques et le recrutement spécifique à chaque espèce de moule. Ainsi, par le financement via le programme PCRDA ce projet a pu se poursuivre dans le cadre du Doctorat de Mme Nathalie Rayssac. Dans ce projet, les outils génétiques et la modélisation seront mis à profit pour améliorer lesconnaissances des mécanismes de recrutement et de dispersion larvaire d’espèces d’invertébrés. Les analyses moléculaires en cours permettront d’identifier les espèces à tous les stades du cycle de vie et d’affiner l’étude de leur patron de recrutement.

1. INTRODUCTION 1.1 PROBLEMATIQUE
La moule bleue (Mytilus spp.) est un mollusque bivalve colonisant les zones intertidales des eaux tempéréeset boréales de la planète. À ce jour, le genre Mytilus est composé de quatre espèces reconnues : Mytilus edulis (Linnaeus, 1758), M. trossulus (Gould, 1850), M. galloprovincialis (Lamarck, 1819) et M. californianus (Conrad, 1837). Les trois premières espèces ont des caractéristiques morphologiques analogues et sont capables de s’hybrider dans les zones où elles cohabitent; elles ont donc étéregroupées au sein du complexe Mytilus edulis (Koehn, 1991; McDonald et al., 1991; Gosling, 1992; Inoue et al., 1995). Koehn et al. (1984) ont noté la présence dans l’Atlantique Nord-Ouest de deux groupes de moules bleues qui se distinguent au point de vue génétique. Ces deux groupes ont par la suite été identifiés comme correspondant aux espèces M. edulis et M. trossulus (Varvio et al., 1988; McDonaldet al., 1991; Bates & Innes, 1995, Mallet & Carver, 1995). Ces deux espèces cohabitent et s’hybrident dans une zone qui s’étend de la Côte Nord et du sud de Terre-Neuve jusqu’à la côte Est du Maine (Varvio et al., 1988; McDonald et al., 1991; Bates & Innes, 1995; Comesaña et al., 1999; Thomas & Tremblay, 1999; Rawson et al., 2001). À l’instar de nombreux bivalves, le cycle de vie des moules...
tracking img