Lbo , lbi

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 221 (55139 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LBO : mode efficace de financement d’acquisition des entreprises ?

LBO : MODE EFFICACE DE FINANCEMENT D’ACQUISITION DES ENTREPRISES ?
Etude des mécanismes et analyse des facteurs de réussite et d’échec des opérations de financement d’acquisition d’entreprises avec effet de levier.
par Virginie PHAM Juriste Frédéric GARCIA Ingénieur Financier M&A - CIC Banques Scalbert Dupont. Mémoireprésenté pour l’obtention du DESS Finance d’entreprise CNAM Paris DESS Finance d’Entreprise CNAM PARIS 2001-2003

Vu et approuvé par M. le Professeur Jacques SIMON, Directeur de mémoire __________________________________________________ Spécialisation Finance d’entreprise Date : le 30 septembre 2003

LBO : mode efficace de financement d’acquisition des entreprises ?

LBO : mode efficace definancement d’acquisition des entreprises ?

CNAM PARIS Chaire de Finance du Professeur Denis DUBOIS Résumé

LBO : MODE EFFICACE DE FINANCEMENT D’ACQUISITION DES ENTREPRISES ?
ETUDE DES MECANISMES ET ANALYSE DES FACTEURS DE REUSSITE ET D’ECHEC DES OPERATIONS DE FINANCEMENT D’ACQUISITION D’ENTREPRISES AVEC EFFET DE LEVIER.
par Virginie PHAM (Juriste) et Frédéric GARCIA (Ingénieur Financier CIC BSD)Directeur de Mémoire : M. le Professeur Jacques SIMON

LBO : mode efficace de financement d’acquisition des entreprises ?

LBO : mode efficace de financement d’acquisition des entreprises ?

Résumé
Les opérations à effet de levier mettent en œuvre la combinaison de quatre leviers principaux. Les mécanismes prévalant pour chacun d’eux sont relativement simples. La complexité de ce typed’opération est néanmoins générée par la multiplicité des divers niveaux de combinaisons possibles. Les principaux effets de levier sont le levier financier, le levier fiscal, le levier juridique et le levier social et managérial. Le levier financier est souvent résumé par le fait qu’il consiste à permettre le financement d’un projet grâce à l’argent des autres. Cet effet de levier est la résultante d’unphénomène simpliste, qui est le différentiel entre la rentabilité intrinsèque d’un bien ou d’une entreprise et le coût des capitaux ayant permis de le financer. On pourrait par extension penser que celui-ci sera d’autant plus important que les fonds d’emprunt seront généreusement octroyés. C’est faire abstraction du coût de faillite qui tend à être une fonction proportionnelle de la part desfonds propres alloués à l’opération. L’opération, la plupart du temps, ne peut simplement pas être montée. L’effet de levier fiscal Le levier fiscal résulte des moyens mis en œuvre permettant de minimiser le coût d’opportunité fiscale du montage de LBO, en palliant l’existence simultanée d’un déficit fiscal dans la société holding et d’un résultat imposable dans la cible. D’autres solutionsalternatives à levier fiscal mais d’un intérêt économique moindre sont l’utilisation d’une société holding impure et la transformation de la cible en société en nom collectif (SNC). La mise en place du régime d’intégration fiscale permet au groupe constitué par la société holding et la société cible de bénéficier, sous réserve de respecter certaines conditions, d’une économie d’impôt en faisant diminuer sonassiette fiscale du montant des intérêts de la dette d’acquisition. Les charges financières provenant de la dette d’acquisition viennent donc en déduction, pour le calcul de l’impôt du groupe, du résultat avant impôt de la cible.

LBO : mode efficace de financement d’acquisition des entreprises ? L’obstacle au développement des opérations de LBO en France vient des contraintes pratiques etlégales en matière fiscale dans la compensation des charges de la dette d’acquisition avec le résultat bénéficiaire de la cible. L’effet de levier juridique L’effet de levier juridique consiste à démultiplier le contrôle d’un actionnaire par la mise en place d’une succession de holdings souvent en « cascade » dont le premier, dit « holding de tête », ne détient qu’une infime part du capital de...
tracking img