Le bauhaus

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2261 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
le style Bauhaus :

Ecole d'architecture et d'art constituée en 1919 à Weimar en Allemagne, par la fusion et
l'entière réorganisation de l'académie des Beaux-arts et de l'École des arts décoratifs. Elle fut
fermée avec l'arrivée au pouvoir des nazis. L'enseignement dispensé visait à intégrer
l'architecture aux autres arts majeurs et appliqués en établissant une étroite relation entrel'artiste et l'artisan. Il préconisait la création collective.
S'appuyant sur un idéal socialiste, il tendit à remettre en cause la fonction de l'art par rapport à
l'ordre social et à l'intégrer dans la civilisation industrielle. La liberté esthétique y était prônée,
mais ce fut l'abstraction géométrique, le rationalisme et le fonctionnalisme qui s'imposèrent sous
l'influence duconstructivisme russe et du Stijl hollandais.
Les principes et les réalisations du Bauhaus jouèrent un rôle important dans le développement
de l'art contemporain, notamment aux USA , où plusieurs de ses anciens membres émigrèrent.



Entre 1919 et 1933, l'école du Bauhaus, installée d'abord à Weimar
puis à Dessau, révolutionna l'ensemble des conceptions et des
productions architecturales etesthétiques héritées de la Renaissance.
Les bâtiments construits et décorés par les professeurs de l'école
(Walter Gropius ou Hannes Meyer, Laszlo Moholy-Nagy ou Wassily
Kandinsky) inaugurent le Mouvement Moderne qui modèla le visage
architectural de notre siècle.
Bauhaus
La "maison de la construction", ou Bauhaus, a incarné, dans l'Allemagne de la
République de Weimar, un double désird'union: des arts et de l'architecture d'une
part, des membres de l'équipe entourant son fondateur Walter Gropius d'autre
part, sur une conception des rapports de l'art et de la vie. Sous son nom,
synonyme de recherche et de modernisme, elle a rassemblé, de Klee à
Kandinsky, quelques-uns des créateurs marquants du XXesiècle.
Alors que, depuis le milieu du XIXesiècle, plusieursmouvements artistiques
avaient réagi contre l'industrialisation, jugée ennemie du bon goût, une esthétique
du fonctionnalisme s'était fait jour au tournant du siècle, parallèlement à l'Art
nouveau, des travaux de l'Autrichien Adolf Loos à ceux de Sullivan et Wright, aux
États-Unis. Mais aucun de ces courants ne devait avoir la forte structure du
Bauhaus ni son influence décisive sur lesconceptions esthétiques contemporaines.
Le Bauhaus fut un lieu débordant d'imagination et de jeunesse, avec son orchestre
de jazz et ses fêtes légendaires: en1929, les invités du carnaval, vêtus de costumes
"métalliques", devront emprunter un toboggan pour y pénétrer.
Weimar, Dessau, Berlin
Le "père" du Bauhaus est l'architecte Walter Gropius. En1919, Gropius, qui a
travaillé avec uneassociation munichoise d'architectes, de designers et
d'industriels, le Deutscher Werkbund ("ateliers allemands", qui prônaient la
standardisation industrielle), est nommé directeur de l'École supérieure d'arts
plastiques et de l'École des arts et métiers de Weimar. Il les réunit sous le nom de
Staatliches Bauhaus, et publie un manifeste qui pose les principes d'un art adapté
à la civilisationindustrielle: le langage architectural sera renouvelé et l'art intégré à
la vie en réalisant la synthèse de l'artisanat, de l'industrie et des arts plastiques.
Comme enseignants, il engage surtout des peintres: Johannes Itten, Lyonel
Feininger, Gerhard Marcks, Adolf Meyer.
Les premières années sont difficiles: les conditions matérielles sont déplorables, le
programme est encore vague, lapart accordée aux arts plastiques, insuffisante;
Itten, partisan de laisser libre cours à l'imagination créatrice, s'affronte à Gropius,
qui entend éviter que "le Bauhaus se coupe de la société ambiante et de son mode
de travail, sous peine de devenir une île d'extravagants". Entre1920 et1922
arrivent Georg Muche, Oskar Schlemmer, Klee et Kandinsky. En1923,
Moholy-Nagy, engagé en...
tracking img