Le benchmarking

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 22 (5299 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 juillet 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Sommaire

• Introduction Générale………………………………………4

• Etude documentaire…………………………………………6

• Etude qualitative…………………………………………….14

• Etude quantitative………………………………………….24

• Résultats……………………………………………………….28

• Conclusion…………………………………………………….36

Introduction globale 

On ne recrute pas au petit bonheur la chance, un bon recrutement s'intègre dans lavision globale qu'a l'entreprise, de sa mission auprès des clients, de son évolution et de sa croissance. En tout cas, c'est le chemin classique qu'adopte tout cabinet de recrutement désirant accroître sa compétitivité sur le marché.

ORH Assessment est un cabinet conseil en recrutement qui offre des prestations en Assessment et prend en charge l’organisation de concours pour le compte degrandes entreprises publiques et privées, son objectif est de satisfaire au mieux la demande en recrutement des entreprises et de leurs collaborateurs en optimisant l’efficacité des différentes étapes du recrutement.

Après avoir eu recours à Mr Ali, lauréat de l'ENCG Settat, promotion 2005-2006 et actuellement responsable de recrutement au sein de LMS-ORH Assessment à Casablanca, unemission nous a été proposée par ce dernier s’orientant autour d’une étude Benchmarking des méthodes de recrutement utilisées par les différents cabinets de recrutement au Maroc, afin de l’aider à en tirer le meilleur et à innover ses pratiques en matière de sélection des candidats.
Notre étude se subdivise en trois parties:

1- L'étude documentaire: le but est de connaître qui sont les cabinets derecrutement, les différencier des chasseurs de tête, et définir leur vrai mission, leur méthodologie de travail allant de la collecte des CV et lettres de motivation à la déniche du profil correspondant au poste proposé.
2- L'étude qualitative: l'objectif est d'approcher les cabinets de recrutement non en tant que demandeurs d'emploi mais en tant qu'explorateurs afin de connaître les spécificitésde chaque cabinets ainsi que le processus poursuivi par chacun d’eux en matière de stratégie de recrutement.
3- L’étude quantitative : L’intérêt de cette partie est de connaître l’image perçue des particuliers par rapport aux cabinets de recrutement afin de mesurer leurs satisfactions et mieux cerner leurs attentes pour enfin dégager la part qu’occupe chaque cabinet dans le marché.Introduction

Le recrutement est bien plus qu’une simple pratique de gestion, c’est un passage obligé dans la vie de toute entreprise qui ne peut plus se permettre une erreur au niveau d’un choix qui se veut pertinent. L’entreprise doit gagner du temps et trouver rapidement un candidat à forte valeur ajoutée. Tel est l’exercice dans lequel excellent les cabinets de recrutement.
Dans cettedémarche, les cabinets de conseil utilisent la méthode la plus performante pour en faire bénéficier les entreprises en termes de gain de temps et d’argent. C’est à ce niveau que tout cabinet se distingue par ses propres moyens de recrutement et cherche à se différencier en suivant à la lettre les règles universelles d’éthique constituant ainsi son propre petit jardin secret.
Dans les partiesqui suivront dans ce rapport, nous traiterons les questions suivantes :
- Qui sont les cabinets de recrutement ?
- Quelles sont les méthodes de recrutement utilisées par ces cabinets ?
- Pourquoi certains cabinets de recrutement recourent-ils au Benchmarking ?

Partie I: Le Benchmarking

Outil d'amélioration continue de la performance, le Benchmarking permet des sauts deperformances, plus particulièrement en productivité et compétitivité : Il accroît l'efficacité, l'efficience et les profits. C’est une riposte imagée au début des années 80 par des industriels américains pour contrer la supériorité japonaise en s'inspirant des méthodes de leurs adversaires. Xerox en fut l'un des initiateurs.

Cette approche concerne l'ensemble des activités, produits...
tracking img