Le berger et son troupeau

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1279 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
“Les deux pigeons“

C'est en 1678 que La Fontaine fait paraître son second recueil de Fables, dédié à Mme de Montespan, favorite du roi, dans une nouvelle tentative pour se concilier les faveurs de Louis XIV. Il le fait précéder d'un “Avertissement” dans lequel il explique avoir “cherché d'autres enrichissements” et avoir “étendu davantage les circonstances de ces récits”. Ainsi, si dans lepremier recueil il avait encore beaucoup emprunté à Esope et à Phèdre, ses modèles antiques, ici il va chercher son sujet chez Pilpay, un sage indien, dont le Livre des lumières avait été traduit en français en 1644, mais surtout c'est sa propre personnalité que nous découvrons davantage. [ pour en savoir plus sur La Fontaine, cf. site : http://www.la-fontaine-ch-thierry.net/deuxpig.htm ]

Lesdeux pigeons Cette fable retrouve cependant un thème chez aux écrivains antiques, depuis l'Odyssée d'Homère, celui du “nostos”, du retour plus important que le voyage lui-même, fondé sur la double valeur symbolique de l'animal choisi : le pigeon, s'il est “voyageur”, est aussi l'emblème de l'amour.

La Fontaine nous interroge alors : est-il souhaitable de voyager ?

LE RECIT DU VOYAGE

Levoyage comporte cinq péripéties : l'orage (v. 31-36), le piège (v. 37-43), le vautour (v. 43-48) et l'aigle (v. 48-49) tous deux à l'état de menace seulement, l'enfant (v. 50-56). Mais ces épisodes sont si étroitement liés les uns aux autres qu'ils donnent l'impression que le destin s'acharne contre le héros. Par exemple entre les vers 36 et 37 les deux épreuves s'enchaînent, au vers 43, c'est ausein d'un même vers que s'effectue le renchérissement : “[…] et le pis du destin / Fut …” Le lien est renforcé par des effets rythmiques tels l'enjambement des vers 43 à 45, ou le rejet entre les vers 48 et 49 : “[…] quand des nues / Fond…”

De plus on assiste à une dramatisation qui inscrit le texte dans le registre tragique, au croisement avec l'épique. Les épreuves sont amplifiées d'abord aumoyen de l'alexandrin qui leur donne une plus grande solennité. Le seul octosyllabe, “Les menteurs et traîtres appas”, constitue un rejet qui parodie le registre tragique, renforcé par les sonorités dures, [ t ] et [ R ]. Ajoutons à cela la majuscule à “Vautour” et à “Aigle”, qui en fait des êtres supérieurs, auxquels sont appropriées des épithètes homériques : “à la serre cruelle”, “aux ailesétendues”. On notera enfin le recours au présent de narration, qui vient rompre le récit traditionnellement au passé simple et à l'imparfait pour marquer la brutalité des épreuves que subit le héros, par exemple des vers 37 à 39 ou au vers 49.

Mais, au fil des épreuves ce héros, digne de l'épopée, devient au contraire de plus en plus ridicule. Cela se traduit déjà par un decrescendo dans sadésignation : d'abord nommé “le Pigeon”, il devient “l'oiseau”, puis “la volatile malheureuse”, au vers 56, ce qui lui ôte toute grandeur. Parallèlement, les vers se raccourcissent en octosyllabes lorsqu'il retourne au logis, comme pour reproduire son état lamentable. Au fil de la fable, en effet, il est de plus en plus pitoyable. La première épreuve le montre “tout morfondu”, ”son corps chargé depluie”, rime pauvre avec “envie”. Dans la seconde épreuve, il est plus directement atteint : ”quelque plume y périt”. La Fontaine en brosse ironiquement un portrait ridicule des vers 25 à 27, en impliquant son lecteur : “notre malheureux qui, traînant la ficelle / Et les morceaux du las …” La comparaison, “qui semblait un forçat échappé”, le dévalorise encore. La dernière épreuve, enfin, l'anéantit :“tua plus d'à moitié”, “demi-morte et demi-boiteuse”. La Fontaine s'amuse alors à imiter, par le rythme binaire et les sonorités des vers 58 et 59, sa démarche pitoyable.

=== Ainsi le fabuliste a démythifié son héros par le contraste entre l'amplification épique des épreuves et le ridicule croissant des échecs successifs : la fable s'inscrit dans le registre héroï-comique, forme de parodie,...
tracking img