Le bilan de la seconde guerre mondiale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1533 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 mars 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction
Historiquement, c'est au lendemain de la Seconde Guerre mondiale que les États-Unis ont affirmé leur supériorité sur l'Europe en s'attribuant un véritable leadership mondial, qui, bien au-delà de l'économie, s'étend aussi aux domaines politique, militaire et culturel. Véritable superpuissance mondiale, les États-Unis ne sont pourtant pas le pays le plus peuplé du monde, ni le plusvaste, ni celui qui détient le plus de richesses naturelles. Mais c'est celui dont les manifestations de la puissance sont les plus visibles à l'échelle mondiale.

I. Une puissance économique et financière au rayonnement mondial
1. Le poids de la première puissance économique mondiale
Les États-Unis détiennent une part essentielle de l'économie mondiale. Ainsi, leur PIB (produit intérieurbrut) est supérieur de 30 % à celui du Japon et de près de 50 % à celui de la France. Son industrie réalise à elle seule le quart de la production industrielle mondiale. Dans plusieurs secteurs, la domination américaine est incontestable. Ainsi, dans le domaine aéronautique, neuf sociétés américaines sont parmi les dix premières mondiales. La première d'entre elles, Boeing, couvre, malgré laconcurrence d'Airbus, les deux tiers de la demande mondiale de long-courriers. Sur les cent premières multinationales, quarante ont leur siège aux États-Unis. Plus largement, les groupes industriels multinationaux américains contrôlent à travers le monde plus de dix mille filiales.
Cette puissance économique repose en partie sur la monnaie américaine, le dollar, internationalement reconnue comme référencedans les échanges internationaux. Cette situation unique date de la fin de la Seconde Guerre mondiale (accords de Bretton Woods en 1944), époque où le dollar fut érigé comme le pivot du système monétaire international en devenant la seule monnaie convertible en or. Plus de la moitié du commerce international s'effectue en dollars et les prix des matières premières indispensables aux industriesmondiales (dont le pétrole) sont toujours exprimés en dollars.

2. Une puissance en question
En 1971, pour la première fois depuis le XXe siècle, les États-Unis ont enregistré un déficit de leur balance commerciale alors que les échanges internationaux connaissent une expansion jamais vue jusqu'alors. La situation s'est aggravée durant les années 1980 lorsque l'industrie américaine perd lequasi-monopole technologique dont elle bénéficiait jusqu'alors au profit du Japon et des pays européens. Aujourd'hui encore, les États-Unis restent commercialement déficitaires avec leurs principaux partenaires commerciaux (Asie et Europe). Néanmoins, la réaction américaine a été vive et les délocalisations ont permis aux entreprises américaines de préserver l'essentiel de leurs parts de marché dans lemonde. Ainsi, le cinquième des importations américaines provient en fait de filiales de groupes industriels américains installées dans des pays étrangers. C'est le cas, tout particulièrement, dans le secteur du textile. Les principales marques fabriquent ou font fabriquer par des sous-traitants, à l'extérieur des États-Unis, les produits qu'elles vendent non seulement à l'étranger mais égalementsur le territoire américain. Si de telles pratiques ont eu des effets négatifs sur l'emploi industriel américain, elles ont permis aux secteurs concernés de faire face à la concurrence étrangère. C'est d'ailleurs dans ce cadre que sont apparues les maquiladoras, unités de fabrication installées à la frontière mexicaine, et que fut conclu l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA).Transition
La puissance américaine dans l'espace mondial ne s'exprime pas seulement sur le plan économique. Sa seconde manifestation est politique et militaire, manifestation d'autant plus vive que l'Union soviétique est désormais défunte, laissant seuls les États-Unis jouer le rôle de superpuissance mondiale.

II. La puissance politique et militaire
1. La diversité des alliances politiques...
tracking img