Le bilan des zep

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2017 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
I- Le bilan des Zones d’Education Prioritaire

Face à la montée du chômage des non-qualifiés et aux besoins croissants en main d’œuvre diplômée, l’échec scolaire et les sorties du système scolaire de jeunes sans diplôme sont devenus de plus en plus insupportables.
Il a été alors décidé, pour lutter contre cet échec, de rompre avec la volonté d’égalité de traitement.
La politique del’éducation prioritaire est donc une réponse aux difficultés sociales et scolaires concentrées dans certains établissements. Elle s'appuie sur une discrimination positive au service de l'égalité des chances. Elle tend à développer l’emploi des moyens publics qui permet de lutter contre les inégalités sociales et économiques dans les écoles et collèges.
Depuis sa création en 1981, la Zep a suscité de nombreuxespoirs, en mettant de nombreux moyens en place pour diminuer les inégalités à l’école. (A)
Or, un rapport de l’INSEE datant de 2004, met en lumière l’échec de ce dispositif, pourtant prometteur. (B)

A- Les objectifs des Zep et les mesures de mise en œuvre

La politique des zones d’éducation prioritaires, mise en place par Alain Savary en 1981, visait à réduire l’impact des inégalitéssociales sur la réussite scolaire des élèves. Pour la première fois dans l’éducation nationale, et même dans le service public, une stratégie inégalitaire était employée dans un objectif d’équité.
La politique d’éducation prioritaire constitue une rupture forte avec le principe républicain de la répartition égalitaire des moyens. Il s’agit en effet de « donner plus à ceux qui ont le moins ».
Lapolitique d’éducation prioritaire vise à réduire l’impact des facteurs sociaux sur la réussite scolaire en renforçant l’action pédagogique dans les écoles et établissements qui scolarisent majoritairement des élèves socialement défavorisés.
Pour cela, plusieurs objectifs ont été poursuivis.

 Des objectifs qui ont évolué

En 1981, l’objectif de la politique d’éducation prioritaire est «la luttecontre l’inégalité sociale ». Son but premier est de contribuer à corriger cette inégalité. Il s’agit de « subordonner l’augmentation des moyens à leur rendement escompté en termes de démocratisation de la formation scolaire ».

Cependant dès 1985, les objectifs scolaires vont être privilégiés : il faut désormais « mettre l’accent sur les apprentissages de base et, en particulier, surl’expression orale et écrite du français à tous les niveaux d’enseignement ».

Par la suite, de nombreux textes vont affirmer cette idée de réussite scolaire.

En 1990, « l’objectif premier de cette politique est d’obtenir une amélioration significative des résultats scolaires des élèves, notamment des plus défavorisés ».
En 1994 : « Il convient à nouveau d’en réaffirmer l’objectif central qui est depromouvoir la réussite de tous les élèves en mettant l’accent prioritairement sur les apprentissages fondamentaux et les connaissances de base (lecture, écriture, expression orale, mathématiques…) ».
En 1997 : « L’objectif en ZEP, comme ailleurs, est celui de la réussite scolaire ». « Nous savons maintenant que les ZEP qui réussissent ont pris le parti de recentrer leur projet sur lesapprentissages des élèves. Il convient d’affirmer clairement cette priorité. Mais il ne s’agit ni de fermer l’école sur elle-même, ni de réduire les apprentissages à leur strict minimum. Ce recentrage sur les apprentissages doit être entendu au sens large : l’acquisition des langages, des sciences et des humanités, l’éducation au civisme, l’éducation artistique et l’éducation physique et sportive ».
Le textede 2003 désire « Centrer les activités sur la classe et les apprentissages scolaires…sans remettre en cause les activités périphériques, sources d’apprentissage mais aussi moyens d’éprouver les acquis » et « assurer la maîtrise de la langue, de la lecture et de l’écriture ».
Enfin le texte de 2006 souhaite que les élèves puissent « Acquérir les savoirs fondamentaux dès l’école primaire...
tracking img