Le bilan du second empire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (1000 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Intro
Le 2 décembre 1852, le Second Empire est officiellement proclamé en France en réponse au plébiscite organisé par Louis-Napoléon Bonaparte, qui devient ainsi empereur des Français sous le nomde Napoléon III. Cet empire met fin à quatre ans d’expérience républicaine mouvementée et marque le retour à un régime autoritaire, qui supprime certaines des avancées démocratiques acquises chèrementlors de la Révolution de 1848 et sous la IIe République, et héritées des idéaux révolutionnaires de 1789. Si l’on considère la France du XIXe siècle comme un pays qui fait progressivementl’apprentissage de la démocratie libérale, on peut avoir tendance à dresser un bilan négatif de ces dix-huit années de restauration impériale, entre 1852 et 1870.Pourtant, il est peut-être un peu hâtif de ne voirque des aspects négatifs dans cette période, qui s’est aussi prouvée riche en avancées, notamment économiques. Il semble donc opportun ici de dresser un bilan du Second Empire, en examinant le reculglobal des ouvertures politiques et démocratiques et les échecs de l’empire, mais aussi les transformations et le développement de la France sous la coupe de Napoléon III.

I. Les aspects négatifs :le recul de la démocratie et les échecs politiques de Napoléon III

Il faut montrer dans cette partie comment, de sa naissance par un coup d’Etat à son effondrement par une guerre, le Second Empireest associé à un recul des acquis démocratiques acquis sous la Révolution et remis en vigueur sous la IIe République.

1. Un empire créé sur les ruines de la République
Montrer comment la créationmême de l’empire est un acte autoritaire qui marque la fin de l’idéal républicain : une création par un coup d’Etat le 2 décembre 1851 (à une date extrêmement symbolique), après le refus de l’Assembléede la IIe République de transformer la Constitution pour faire passer le mandat du prince-président Louis-Napoléon Bonaparte de 2 ans à 10 ans.
Devant ce refus, Napoléon refuse de respecter la...
tracking img