Le bilan materiel, humain et moral de la seconde guerre mondiale en europe

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1271 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 mars 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Le bilan materiel,humain et moral de la Seconde Guerre mondiale en Europe


- LA PRESENTATION DU SUJET

Ce sujet classique doit être bien délimité. Il s'insère dans la première partie du programme : la Seconde Guerre mondiale. Mais il peut aussi faire appel à des connaissances abordées dans le cadre de la deuxième partie, sur l'entrée dans la guerre froide.
Surtout, l'espace du sujetdoit être bien délimité : il s'agit de l'Europe, URSS incluse. C'est donc l'espace le plus meurtri par le conflit et qui, à ce titre, va connaître les plus profonds bouleversements. Mais l'Europe voit aussi à l'exception de l'URSS son déclin confirmé. La composition peut suivre le plan thématique en trois parties qui était proposé. Mais d'autres plans sont possibles, notamment un plan en deux parties: le bilan d'une guerre totale; mais un bilan inégal selon les pays d'Europe.
Si on préfère suivre le plan proposé, la problématique est relativement simple : de quelle nature sont les traumatismes subis par l'Europe après six années de guerre ?

On mettra en avant l'originalité de ce bilan par rapport aux autres conflits : ce sont les civils les premières victimes, avec plus de 50% despertes au lieu de 5% pendant la Première Guerre mondiale.

II - LES CONNAISSANCES ESSENTIELLES

Le bilan démographique doit s'appuyer sur des exemples précis et montrer que l'Europe orientale, qui a été le théâtre de nombreuses batailles (Stalingrad par exemple) mais aussi de la politique d'occupation et de répression la plus dure, est l'espace qui a le plus souffert. Le cas de la Pologne est leplus pertinent, avec en proportion de sa population, le record de victimes. On distinguera aussi les pertes directes des pertes indirectes (blessés, invalides, déportés affaiblis).
On n'oubliera pas les déplacements provoqués par le conflit, notamment par les modifications de frontières.

La deuxième partie sur le bilan matériel est l'occasion d'évoquer les destructions mais aussi des aspectsplus économiques :

· Pertes financières et endettement.

· Reclassement des Etats et des régions.

· Pénurie et marché noir perdurent et alimentent l'inflation.

Des aspects plus positifs notables cependant :

· Un état-providence se met en place en France notamment, mais aussi un état interventionniste qui définit les priorités pour la reconstruction.

· Des innovationsscientifiques et techniques militaires qui vont bouleverser l'économie et qui conduiront bientôt à la 3ème révolution industrielle (ordinateur, missile, radar...).

Mais cela ne doit pas faire oublier que la Seconde Guerre mondiale se caractérise aussi par des nouveautés terrifiantes, qui seront abordées dans la troisième partie, consacrée au traumatisme moral.

· L'espoir et la joie de la Libérationcèdent vite la place à la découverte des camps et à la première industrialisation de la mort.

· Les autres crimes montrent que l'Allemagne n'est pas seule responsable des atrocités : massacre de Katyn en Pologne par des soldats russes ou massacre d'Oradour-sur-Glane en France, auxquels participent des soldats alsaciens.

· Les dérives de la collaboration en France ou en Serbie créent unecrise de conscience dans ces pays.

· On peut parler de crise pour la civilisation occidentale puisque les progrès techniques ont provoqué un retour de la barbarie.

En fin de troisième partie ou en conclusion on évoquera aussi le déclin politique de l'Europe, ce qui constitue aussi un traumatisme moral :

· Une Europe libérée des troupes de l'Axe mais en partie occupée par ses libérateurs quise constituent des zones d'influence.

· Quatre grandes puissances européennes affaiblies (Italie et Allemagne mais aussi les vainqueurs France et Royaume-Uni). Seule l'URSS apparaît comme un rival possible des Etats-Unis.

· Surtout l'Allemagne, divisée, occupée et dont les dirigeants sont jugés responsables
des plus graves atrocités au procès de Nuremberg, apparaît déjà comme un...
tracking img