Le bio - mode ou nécessité

Pages: 67 (16641 mots) Publié le: 15 septembre 2009
Le BIO : Une mode ? Une nécessité ? Une conduite sectaire ?

Sommaire

I. Historique du bio 2
A. Les origines du bio (d’un point de vue international) 2
B. Les modes de distribution et de diffusion du bio 2
C. Les arguments du bio 2
II. Les différents domaines concernés 2
A. L’environnement 2
1. Quelle est la place du bio dans l’environnement ? 2
2. Quelle est la placedes produits biodégradables dans la protection de l’environnement ? 2
3. Quels sont les gestes bio écologiques à effectuer ? 2
4. Quelles sont les innovations biologiques en faveur de l’environnement ? 2
5. Quelles sont les énergies biologiques ? 2
6. Existe-t-il des labels et des réglementation bio en faveur de l’environnement ? 2
B. L’alimentation 2
1. Qu’est cequ’un produit bio ? 2
2. Comment reconnaître et choisir un produit biologique ? 2
3. Pourquoi les produits biologiques sont-ils chers ? 2
4. Comment s’offrir des produits biologiques ? - 2 -
5. Où acheter et consommer bio ? - 2 -
C. L'Agriculture Biologique - 2 -
1. Définition et théorie - 2 -
2. Législation - 2 -
3. Quels sont les Buts et les Principes de laCulture Biologique ? - 2 -
4. Les Chiffres de l'Agriculture Biologique en France - 2 -
5. Des pratiques culturales sans produit chimique de synthèse. - 2 -
6. Pourquoi est il important de consommer des aliments issus de l'agriculture biologique ? - 2 -
D. La santé au sens bio - 2 -
1. L’alimentation bio et la santé : - 2 -
2. Le bio et la médecine - 2 -
6. Questionnaires etanalyses - 2 -
a. Questionnaire sur le marché « non biologique » - 2 -
b. Questionnaire auprès des clients du magasin spécialisé en produits biologiques « La vie Claire » - 2 -
c. Questionnaire sur l’agriculture bio - 2 -
d. Questionnaire sur la santé - 2 -
IV. Réflexion sur les résultats - 2 -
A. Alimentation - 2 -
B. Agriculture - 2 -
C. Santé - 2 -

Résumé généralLe BIO apparaît comme une réaction au massacre des richesses de la planète dont les plus vitales pour l’homme : l’air et l’eau.
Les gens les plus inquiets consomment BIO avant tout pour leur santé, les moins individualistes pensent aussi à la sauvegarde de la planète.
Les différentes enquêtes montrent que nos concitoyens sont encore ancrés dans la société de consommation etforcément sceptiques à l’égard du BIO qui pourtant parvient à s’infiltrer dans tous les domaines de la vie quotidienne. La majorité d’entre eux ne se soucie pas ou n’a même pas du tout conscience de la menace de détérioration de la planète.
Heureusement des chercheurs s’activent et recherchent des produits biodégradables ou la transformation de déchets de notre société de consommation en produitsénergétiques ; des consommateurs s’informent et adoptent les gestes bioécologiques et militent avec des producteurs pour une vie plus saine et plus respectueuse de la nature de laquelle nous dépendons tous. Les politiques au plus haut niveau national, européen, mondial cherchent des solutions pour permettre à la fois de préserver la planète et de garantir une justice sociale.
Le BIO apparaîtcomme une remédiation au massacre de la planète.
Notre recherche sur ce sujet nous conduit à penser qu’il est urgent de combattre l’individualisme, de penser aux générations futures, de faire évoluer les mentalités et de repenser une philosophie de la vie.
Chacun de nous est important dans cette lutte pour la préservation de la nature au niveau de la planète et donc de la vie.
AbstractWe could see throughout this project that the bio could be equated with several elements. Some people will feel it as a good being for their health while others will perceive it like a means of safeguard of planet. The bio invaded our medium of life, our plates to our waste while passing by our culture. Whereas some people do not believe in the virtues of the bio, others think that it will...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les cosmétiques bio sont à la mode
  • Le bio: mode ou avenir?
  • Le bio, nouveau mode de consommation
  • La veille économique effet de mode ou nécessité pour les entreprises ?
  • Synthese mode de distribution des produits bio. bac stg mercatique
  • Necessité
  • Liberté et nécessité
  • État de nécessité

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !