Le bipartisme en grande bretagne

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (366 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
SOURCE : Droit Constitutionnel et Institutions Politiques de Debbasch, Pontier, Bourdon et Ricci. 4eme édition

Les partis politiques jouent en Grande Bretagne un rôle plus grand que dans touteautre démocratie d’Occident. C’est la structure partisane, plus que les règles constitutionnelles qui constitue l’essentiel du tissu britannique.
C’est avec l’apparition de la Réforme que les divisionspolitiques commencent à se muer en factions partisanes. A la fin du XVIIe siècle, en 1660 et 1670 se constituent les deux grands rivaux : les Cavaliers ou Tories et les Têtes rondes ou Wighs.L’extension du droit de suffrage sera pour eux l’occasion de se transformer en partis politiques. Le parti conservateur, issu des premiers nait en 1867 ; le parti libéral moderne, issu des seconds, se forme en1874. L’évolution se serait achevée si n’était apparue, liée au développement du syndicalisme, une troisième formation politique de 1888 à 1918, le Labour Party ou parti travailliste.
Après letripartisme du premier tiers du siècle, le bipartisme paraissait définitivement ancré depuis 1945. La Grande Bretagne offrait le modèle du two-party system ; Les divisions politiques se superposaient : lamême formation, le parti conservateur, était à la fois pro-capitaliste, partisan déclaré de l’Eglise Anglicane, à droite et favorable à l’europe ; Les travaillistes défendaient des positionsopposées. Ce schéma ne correspond plus tout à fait à la réalité. La perte de l’empire, l’entrée du Royaume-Uni dans le marché commun et la construction de l’Europe communautaire, l’évolution économique etsociale, la crise de l’Etat providence ont notament remis en cause à la fois, le monopole de deux grands partis et la clarté des choix politiques. L’Europe est un facteur de division à l’intérieur dechaque formation ; les préferences sociales et économiques sont moins tranchées, le parti travailliste à travers son leader Tony Blair, ayant accepté officiellement le néo-libéralisme. Le vote ne...
tracking img