Le blanc dans l'art

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 20 (4823 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
DOSSIER ATC

B l

A

N

C

Sommaire

Introduction............................................................................................p. I. ASPECT GENERAL.................................................................................p. 1. Définition : le 2. Différentes symboliques II. DANS LE DOMAINE DESARTS...............................................................p. 1. Littérature 2. Musique 3. Peinture 4. Sculpture, installations 5. Architecture 6. Design 7. Photographie 8. Danse 9. Land Art

Conclusion..............................................................................................p. Bibliographie...........................................................................................p.

Introduction

«Blanc»vient du germanique blank qui signifie vide. Il est probable que ce mot avait originellement un sens négatif : l’absence, l’inexistence, la pâleur, la vieillesse (cheveux blancs), la mauvaise santé (hôpital) et finalement la mort (linceul, os), mais aussi l’angoisse devant la fameuse « feuille blanche »… Cependant le blanc est aussi la couleur de la pureté et de la lumière. En effet il correspondà la synthèse de la lumière à l’inverse du noir, qui est celle de la matière. Qu’est ce que le blanc ? Couleur ou non couleur ? Comment est - il perçu et utilisé ? Quelle est la place du blanc dans les différents domaines artistiques et au cours du temps?

«Le blanc agit sur notre âme comme un grand silence, absolu pour nous» Vasily Kandinsky

I. ASPECT GENERAL 1.Définition : le blanc et les blancs

Le blanc est la combinaison de toutes les fréquences du spectre lumineux, il contient l’arc-en-ciel. L’ œil humain considère comme blanche toute lumière perçue comme un mélange équilibré des trois couleurs primaires. Il s’agit d’une synthèse additive. Le blanc est la couleur d’un corps chauffé à environ 5 000 °C. Le blanc est plutôt considéré comme une valeurqu’une couleur, on peut parler d’ achromie ou de non-couleur pareillement pour le noir auquel il est souvent opposé. Il existe différentes qualités lumineuses du blanc : plus ou moins brillant ou mat et il existe aussi différentes variétés de blanc (voir ci-dessous).

synthèse additive

lumière blanche et spectre



2. Différentes symboliques

- Images positives :
> liberté > légèreté >rêve > pureté > propreté > paix, trêve > neutralité

La colombe et le drapeau blanc symboles de paix

- Images négatives :
> livide > la vieillesse > la mort > cadavérique > fantomatique

- Le teint blanc :
De nos jours, plus vu de manière péjorative : teint blafard, exsangue, associé aux personnes qui ne voient pas le soleil : «teint de cachet d’aspirine». L’albinisme est une maladiedont le principal symptôme est une peau très claire, presque blanche. Le teint blanc rappelle aussi certaines créatures fantastiques telles les vampires. Le sang rouge est d’autant plus mis en valeur sur leur peau claire. La pâleur fut longtemps symbole de beauté. Les femmes et même les hommes se poudraient beaucoup au XVIIIème siècle à l’aide de talc. Au japon, le maquillage traditionnel desgeishas consiste à se farder le visage à l’aide de poudre de riz pour un rendu d’une pâleur parfaite. Les yeux maquillés de noir et la bouche rouge ressortent fortement. On peut aussi citer l’exemple du conte des frères Grimm: Blanche-Neige. L’histoire d’une jeune femme très belle «au teint blanc comme la neige, aux cheveux noirs comme l’ébène et lèvres rouges comme un bouton de rose». Lemasque blanc est un apparat utilisé dans les costumes vénitiens. Il est souvent ornés de décorations de couleurs vives. Les masques blancs utilisés pour le théâtre souvent en tragédie servaient à camoufler les expressions du visage. à retenir : Le blanc est utilisé comme base pour mettre en valeur des éléments colorés : jeu sur le contraste.

Symboles religieux dans notre société...
tracking img