Le blason

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (378 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le blason est une forme de poème à la mode au XVIe siècle, généralement versifié et à rimes plates. Il renferme soit l'éloge, soit la satire (on parle alors de contre-blason) d'un être ou d'un objet.Le plus souvent, l'objet du poème est le corps féminin, ou une partie de celui-ci.
Le blason et le contre-blason sont souvent mis à la suite, comme dans le « blason du beau tétin » de Clément Marot(Épigrammes, 1535). Le blason est très présent dans la poésie galante, ou il est prétexte à des jeux littéraires (« Les cheveux blonds » de Tristan L'Hermite). Le blason est un genre peu répandu. Ilest très apprécié des vieilles littératures. Le genre est revenu en vogue au XXe siècle, où il a été illustré par Paul Eluard (« Blason des fleurs et des fruits »), Georges Brassens (« Le Blason ») ouAndré Breton (« Clair de terre »).

Le Beau Tetin
Tetin refaict, plus blanc qu'un oeuf,
Tetin de satin blanc tout neuf,
Tetin qui fait honte à la rose,
Tetin plus beau que nulle chose ;
Tetindur, non pas Tetin, voyre,
Mais petite boule d'Ivoire,
Au milieu duquel est assise
Une fraize ou une cerise,
Que nul ne voit, ne touche aussi,
Mais je gaige qu'il est ainsi.
Tetin donc au petitbout rouge
Tetin quijamais ne se bouge,
Soit pour venir, soit pour aller,
Soit pour courir, soit pour baller.
Tetin gauche, tetin mignon,
Tousjours loing de son compaignon,
Tetin qui portetemoignaige
Du demourant du personnage.
Quand on te voit il vient à mainctz
Une envie dedans les mains
De te taster, de te tenir ;
Mais il se faut bien contenir
D'en approcher, bon gré ma vie,
Car ilviendroit une aultre envie.
O tetin ni grand ni petit,
Tetin meur, tetin d'appetit,
Tetin qui nuict et jour criez
Mariez moy tost, mariez !
Tetin qui t'enfles, et repoulses
Ton gorgerin de deuxbons poulses,
A bon droict heureux on dira
Celluy qui de laict t'emplira,
Faisant d'un tetin de pucelle
Tetin de femme entiere et belle.
Clément Marot
(1496-1544),
Épigrammes, 1535....
tracking img