Le ble en herbe colette

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2220 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
|Le blé en herbe |
|de Sidonie-Gabrielle Colette |
|Catégorie(s) : Littérature => Les classiques |
|critiqué par Jules,le 7 janvier 2003 |
|(Bruxelles, Inscrit le 1 décembre 2000, 65 ans) |
|La note: [pic]  |
|Moyenne des notes: [pic] (basée sur 8avis) |
|Un livre plein de charme, bien écrit, très psychologique |
| |
||
|Depuis des années, Vinca et Phil passent leurs vacances avec leurs parents respectifs en Bretagne, plus exactement à côté |
|de Cancale. Monsieur et Madame Audebert, parents de Phil louent une maison pour moitié avec Monsieur et Madame Ferret pour|
|l’autre moitié, parents de Vinca. Celle-ci|
|n’a que quinze ans et demie et Phil, depuis quelques mois a furieusement tendance à la toiser du haut de ses seize ans et |
|demie. |
|Or, Vinca est amoureuse de Phil, amoureuse comme on peut l'être à cet âge, totalement, inaltérablement.Phil, quant à lui,|
|estime que Vinca lui appartient sans discussion aucune, mais ne se considère nullement lié à elle pour autant, autrement |
|que par une très grande amitié. |
|Un jour, tout à fait par hasard, Phil se trouve face à une très jolie femme d'une trentaine d'années qui lui demande le ||chemin. Vinca le surprend lui parlant et, instinctivement, se hérisse. Elle n'a pas tort, puisque Phil et cette femme se |
|reverront et qu’elle deviendra même sa toute première maîtresse. Malgré tout il n’oublie pas Vinca, mais la comparaison |
|est difficile quand d’un côté il y a le corps rude et ascétique d’une jeune fille, alors que de l’autre il y a un parfum |
|envoûtant, une chairchaude, accueillante et tout en courbes douces. La découverte d’un vrai corps de femme et de l'amour |
|physique ne se fait pas sans laisser de traces… |
|J'ai aimé ce livre qui, par ailleurs, se lit très facilement, comme tous les livres de Colette. |
|Tout d'abord il convient de rendre hommage à labeauté de l’écriture de Colette. Sa langue coule délicatement, souple et |
|déliée. |
|Mais elle nous donne aussi ici de très belles études psychologiques. Tout d’abord celle de l'adolescence, que ce soit pour|
|Vinca ou pour Phil. «|
|- Patienter, patienter. (répond Phil à Vinca)… Un mot détesté venait d'empoisonner sa sieste heureuse de lycéen en |
|vacances, dont les seize ans vigoureux s’accommodaient d’oisiveté, de langueur immobile, mais que l'idée d’attente, de |
|patiente évolution exaspérait. » Les deux adolescents sont très différents, mais très...
tracking img