Le ble en herbe

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 19 (4721 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Trois comédies de Molière Étude sur Le Misanthrope, George Dandin, Le Bourgeois gentilhomme Charles Mazouer

Chapitre I : Situation des œuvres
3 pièces écrites et jouées entre 1664 et 1670, années capitales pour Molière. Le contexte Pendant la gestation du Misanthrope. >1664, 5 années de lutte pour faire jouer Tartuffe. Querelle très importante pour Molière. Malgré cette épreuve, le roi necesse d’accorder sa confiance à Molière. Beaucoup de soucis, de deuils (infidélités de sa femme, de Racine etc.), maladie, influencent la rédaction du Misanthrope qui est représenté en 1666 : climat d’amertume. Mais il ne faut pas trop lier les deux : « l’art classique commence là où l’artiste s’intéresse plus à son œuvre qu’à lui-même. » (Claudel). Molière réfléchit ici plus posément sur la sociétéde son temps et sur son art de vivre. Le succès de la comédie consacre Molière comme grand auteur. Du Misanthrope à George Dandin Par ailleurs, Molière a aussi l’exigence d’un rire plus franc et plus direct, il a toujours su cultiver la tradition de la farce. 1666-1668 : surtout des comédies-ballets pour le roi. George Dandin est une commande royale à l’occasion du Grand Divertissement royal deVersailles imaginé pour célébrer la paix. Avec Lully, ils écrivent une pastorale en 4 actes qui enchâsse George Dandin (d’un côté, la prose pour les malheurs comiques de Dandin, de l’autre, les vers chantés qui expriment les passions.) Vers le Bourgeois Gentilhomme Nouvelle commande du roi qui veut un ballet avec une turquerie plaisante (suite à l’affaire de l’ambassadeur de la Sublime Porte).Molière modifie cette exigence pour sa pièce. Les genres : des comiques variés Le modèle de la comédie classique Doctrine classique : suivre la nature, imiter avec vraisemblance le comportement humain, pénétrer les cœurs, étudier les « mœurs du siècle, du temps » pour les attaquer. C’est une comédie de mœurs et de caractère. Elle doit avoir une visée morale et instruire. Elle est soumise à des règlesque le Misanthrope respecte. L’esthétique de la comédie-ballet 40% de la production de Molière. Synthèse créatrice entre la comédie parlée, des ballets et des scènes en musique. Le Bourgeois Gentilhomme est le point culminant de sa collaboration avec Lully. La comédie-ballet, voulue par le roi, prend place dans les divertissements dont il régale sa cour, dans des fêtes beaucoup plus vastes. Sonoriginalité réside dans ses ornements et ses intermèdes où 3 langages sont mis en œuvre : le verbe, la chorégraphie et la musique. On y trouve 2 sortes de climats : celui de la pastorale qui débouche sur l’invitation à l’amour et au plaisir ; celui des ornements et intermèdes comiques qui provoquent le rire. Comment réaliser l’unité de la comédie-ballet ? les ornements transforment la signification dela comédie, ils ont un effet de sens. Molière part du réel observé et critiqué qui donne à rire. Le rire déréalise le monde, conjure la violence et la bêtise. Les ornements aident à passer du réel à l’euphorie, à l’imaginaire, à la joie. La dureté des comédies est adoucie par la fantaisie des ballets : sagesse comique. George Dandin George Dandin enchâssé par une grande pastorale en musique, lesintermèdes forment une comédie en musique, avec son intrigue propre : des bergères désespèrent de pauvres bergers qui fin issent par tenter de se noyer. Sauvés, les bergères sont enfin sensibles et tous cèdent à l’amour, avant que Bacchus ne pousse tout le monde à boire et à faire la fête. C’est George Dandin qui permet de lier les deux comédies à la fin de chaque acte, dans ses rencontres avecdes bergers. Ainsi sont mis en contact le paysan de la réalité et les bergers de la pastorale. Ce mélange autorise un polyphonie des points de vue. La pastorale en musique atténue bien la dureté du réel.

1

L’abandon de la pastorale par Molière lui-même, pour le théâtre parisien, donne une signification plus rude à George Dandin. Le Bourgeois Gentilhomme ou les ornements nécessaires On ne...
tracking img