Le bonheur est il un droit

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1004 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
III. Un droit de l'homme et du citoyen?
Page 3/3

Si la morale d'Epicure est sans doute une source d'excellents conseils pour affronter l'adversité, elle témoigne d'un certain optimisme quant au pouvoir de l'homme sur son destin et sur lui-même. Les affects ne se commandent pas si facilement. En outre, le bonheur dépend de certaines conditions matérielles dont il ne dépend pas seulement de moiqu'elles soient réalisées. Mais, précisément, ne pourrais-je pas considérer qu'elles constituent un droit politique? C'est alors l'Etat qui aurait pour devoir d'assurer le bonheur des citoyens.

1. Aristote.
Aux fonctions régaliennes de l'Etat, d'assurer la liberté et la sécurité, peut-on ajouter celle de garantir le bonheur aux citoyens? Aristote considère qu'en effet la politique a une finmorale: le bonheur. L'Etat doit proposer à chacun une activité capable de lui procurer le bonheur. Or, un être est heureux, selon le Stagirite, quand il accomplit sa fonction propre. La fonction propre de l'homme, c'est la raison. L'Etat doit donc fournir à ses citoyens l'occasion d'exercer leur raison. Aristote établit une hiérarchie des activités en fonction de leur capacité à rendre heureux. Entête vient la philosophie, supérieure à la politique, supérieure elle-même aux activités privées, commerciales et domestiques . L'Etat doit donc permettre à l'homme de philosopher, par conséquent lui garantir un temps de loisir -- pas grand chose à voir avec notre société du loisir, c'est-à-dire de la consommation d'objets censés nous procurer le bonheur, car le loisir, en grec, se dit scholè --école. L'école, c'est précisément le lieu où, délivré des tâches domestiques, ménagères ou des travaux des champs, les individus trouvent la liberté de penser. L'Etat doit aussi permettre à chaque individu de participer à la vie politique afin qu'il exerce sa citoyenneté -- chez les Grecs, il s'agit d'une citoyenneté active.

2. Difficultés.
Un tel modèle peut-il convenir à tout homme? Lebonheur pour Aristote réside dans la philosophie et la politique. Beaucoup considéreront que l'on peut trouver son bonheur ailleurs. On peut sans doute être heureux en exerçant une autre activité que la politique ou la philosophie. La difficulté, c'est que toute définition du bonheur pourra être contestée. Celle d'Aristote est discutable. Si être heureux consiste à remplir sa fonction propre, alors uneplante qui donne des fruits est-elle heureuse? On peut douter de la possibilité d'en fournir une définition objective et universelle. Tout dépend probablement des aspirations de chacun. «Regardant simplement le plaisir qu'il procure, le jeu de billes est aussi bon que la poésie» (Jeremy Bentham, anglais, mort en 1832). Bentham souligne bien que si l'on ne compare ces deux activités que du pointde vue du plaisir qu'elles procurent, et non de leur valeur, elles peuvent être équivalentes. Il y a une relativité des conceptions du bonheur. Certains mêmes ne tiennent pas le bonheur pour la fin ultime de l'homme, comme Descartes qui refuse d'identifier la joie au souverain bien, ou Kant qui lui préfère la moralité, ou encore Pascal Bruckner qui s'écrie: «J'aime trop la vie pour ne vouloir êtrequ'heureux!» (le Devoir de bonheur). Un Etat qui imposerait à tous une conception unique du bonheur ferait donc bien des malheureux! Il est impossible pour l'Etat de réaliser le bonheur de chacun, et plus encore si certains refusent d'être heureux. C'est l'idée à laquelle se résout Kant: «Relativement au bonheur, aucun principe universellement valable ne peut être donné pour loi» (Théorie etpratique, II, corollaire). Une loi, précisément, c'est un principe universel, qui s'applique à tous. Il y a contradiction entre l'idée d'universalité et la diversité des conceptions du bonheur. On ne saurait donc prescrire à l'Etat d'assurer le bonheur de tous.

3. Les conditions du bonheur.
Je ne peux donc pas attendre de l'Etat qu'il réalise mon bonheur. C'est de ma responsabilité bien que,...
tracking img