Le bonheur

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (321 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le bonheur est le "plaisir en repos" de l'âme (sérénité) qui naît spontanément de la satisfaction des désirs naturels et nécessaires, dont les deux plus importants sont, outre lasécurité et la santé, la sagesse et l'amitié. "Il est impossible d'être heureux sans être sage". C'est en quoi la voie royale vers le bonheur ne peut être que la philosophie, mère de laprudence.
Blaise Pascal (1623-1662)[modifier]

"Tous les hommes recherchent d'être heureux.(...) C'est le motif de toutes les actions de tous les hommes. Et cependant, depuis un sigrand nombre d'années, jamais personne, sans la foi, n'est arrivé à ce point où tous visent continuellement" Pensées (1670)
Baruch Spinoza (1632-1677)[modifier]

Spinoza est sans douteen occident le plus pur philosophe du bonheur, qu'il définit de manière très rationnelle et intuitive comme un sentiment de joie active qu'il distingue du plaisir et de la joiepassive, source des passions qui sont la seule source du malheur humain (tristesse, peur, colère, haine...)

Toute l'Éthique de Spinoza est une explication de la voie philosophique parlaquelle l'homme peut se libérer de la souffrance due aux passions et à vivre avec toujours plus de bonheur en comprenant sa vraie nature par l'usage de la raison. Comme chez les grecs,épicuriens et stoïciens, le bonheur est inséparable de la vertu : "bien agir et être dans la joie". Etre heureux, c'est ressentir la joie de vivre dans la force d'âme, avec courage etgénérosité, en réalisant ses désirs raisonnables dans un sentiment de liberté intérieure que les passions ne peuvent troubler.

A l'extrême de la libération des passions par laconnaissance de la vérité, qui est la compréhension intuitive que tout ce qui existe est en réalité Dieu, c'est-à-dire la nature, le bonheur devient parfait et prend le nom de béatitude, c'
tracking img