Le bourgeois gentilhomme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (864 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
1. Qui est M. Jourdain ? (Portrait, gouts, facon de s’exprimer)
C’est un riche bourgeois. Il est un peu prétentieux (il a besoin qu’on l’admire quand il sera habillé: avec les bas de soie, voir Acte1 scene 2).
Il veut ressembler aux « gens de qualité », Acte 1 scene 2. A cause de ca il veut apprendre la musique, la danse Acte 1 scene 2, savoir se battre a l’épée (Acte 2 scene 2), laphilosophie (Acte 2 scene 3)
Il essaye de s’exprimer tres bien, comme les nobles.

Comment est il ridicule ? (Acte 2 scene 3)
Il appelle le Maitre de philosophie pour séparer les 3 autres Maitres, maisfinalement ils se disputent tous.
Mr Jourdain répete toujours la meme chose : « Messieurs », il n’a pas d’arguments pour les calmer, et finalement il reste seul et ne veut pas séparer les 4 « Maitres »pour ne pas se faire taper dessus, lui aussi. Il est peureux.

2. Résumé rapide, Acte 2:

1) scene 1
Le Maitre de musique réussi a le convaincre d’avoir un concert chez lui 1 fois /semaine, et il apprend a danser un peu.

2) scene 2
Il apprend a se servir d’une épée. Puis le maitre d’arme se dispute avec le Maitre de musique et le Maitre a danser.

3) scene 3Le Maitre de philosophie arrive, M. Jourdain lui demande de calmer ses collegues. Mais finalement le Maitre de philosophie réussi a se disputer avec les autres Maitres car il se croit supérieur luiaussi.

4) scene 4
M. Jourdain demande une lecon au Maitre de philosophie. Mais il ne comprend pas la logique et ne veut pas l’apprendre. La morale non plus n’est pas bien car il ne veut pas« modérer ses passions ». La physique ne l’intéresse pas non plus. Et il propose d’étudier l’orthographe. Il apprend les lettres et la prononciation, et surtout la différence entre prose et vers.5) Analyse du comique : scene 5
M Jourdain donne de plus en plus d’argent, car le garcon tailleur l’appelle avec un nom de plus en plus honorifique. D’abord Mon gentilhomme, puis Monseigneur...
tracking img