le bovarysme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1108 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 décembre 2014
Lire le document complet
Aperçu du document
Gustave Flaubert (1821-1880)


Ecrivain réaliste, qui se documentait beaucoup avant d’écrire.
Sa jeunesse se passe à la campagne, vie monotone.
Ecrit Madame Bovary en 1857 et l’éducation sentimentale en 1869.
Il y eu un procés à la sortie de Mme Bovary, à cause du réalisme de certaine scène. Mais il sera acquité.


Madame Bovary


Le titre original est Madame Bovary, mœurs province.Flaubert commence le roman en 1851 et y travaille pendant cinq ans, jusqu’en 1856. En 57 Gustave Flaubert est jugés pour « outrage à la morale publique et religieuse et aux bonnes mœurs ». Blâmé pour « le réalisme vulgaire et souvent choquant de la peinture des caractères » mais est acquitté3. Le roman connaîtra un important succès en librairie.
Honoré de Balzac avait déjà abordé le même sujetdans La Femme de trente ans en 1831. C'est en sa mémoire que Flaubert a sous-titré l'œuvre mœurs de province, faisant référence à la nomenclature de la Comédie humaine.



Emma Rouault est la fille du riche fermier M. Rouault. Elle est élevée dans un couvent. Elle rêve d'une vie mondaine. Elle devient l'épouse de Charles Bovary, qui malgré des études de médecine est un simple officier de santé..Emma est déçue de cette vie monotone.
Une invitation au bal d’un marquis lui redonne la joie de vivre. Lorsqu’Emma attend un enfant, son mari décide de quitter la ville et de s'installer à Yonville-l'Abbaye. Emma fait la connaissance des personnalités locales : le pharmacien progressiste et athée M. Homais ; le curé Bournisien ; Léon Dupuis, clerc du notaire M. Guillaumin ; le noble libertinRodolphe Boulanger.
Emma est déçue par la naissance de Berthe, puisqu’elle aurait préféré mettre au monde un garçon. Elle perd tout espoir d'une vie meilleure. Elle n'éprouve plus d’amour pour Charles, qui pourtant ne lui veut que du bien. Elle n’apprécie pas sa fille, qu'elle trouve laide et qu'elle confie à Madame Rollet. Elle fait des dépenses luxueuses chez son marchand d'étoffes, M. Lheureux.Elle repousse les avances de Rodolphe, et de Léon puis elle finit par céder. Ses amants sont vite lassés du sentimentalisme exacerbé de la jeune femme qui rêve de voyages et de vie trépidante.
Emma accumule une dette envers M. Lheureux, qui exige d'être remboursé. Les amants d'Emma ont refusé de lui prêter de l'argent. Emma se suicide par désespoir. Charles de son côté, meurt de chagrin.
MadameBovary recèle des aspects réalistes et des aspects romantiques. Flaubert
renonce au réalisme pur. Flaubert s’inspire de l’affaire Delamare. Est présent le mal du siècle romantique, cette difficulté à vivre dans un monde borné, il annonce le spleen baudelairien et l’incapacité à s’accommoder d’une existence qui brime l’idéal.




Les Hommes dans Madame Bovary


. Charles: le cocu ridicule.-dès le collège il est ridicule: on le fait conjuguer en guise pensum: “ridiculus sum”.
-Mais c’est l’un des personnages dont la conception est la plus troublante.
- Certains élèments de la vie de Charles se retrouve dans celle de Flaubert (la mère autoritaire,  les souvenirs de collège, ainsi que pour Berthe le rapport de l’auteur avec sa nièce.)
- Importance capitale de Charles: on ouvre etferme le roman par lui, on rencontre le personnage principal par son biais, par son regard.
- Charles, médiocre toute sa vie, finit par épouser la vie qu’Emma révait, il revête une forme de dandysme, il se Bovaryse, il devient romantique, peut-être le personnage le plus romantique.
- Il a donc finalement droit au rêve, signe que c’est un personnage essentiel.
- Il connaît l’amour le plus purpour sa femme qui s’en rend compte à la fin.


. Léon
- Pour Flaubert se posait une difficulté, comment différencier Léon de Charles? Ils aiment tout deux Emma de façon médiocre.
- C’est pourquoi le prosaisme de Charles et le romantisme de Léon ont été poussés.
- Pour éviter que Léon ait trop de charmes, on lui donne un aspect ridicule, il a la dérision des rêves romantique, plus mou que...
tracking img